Insolite : La ruche robinet, une véritable révolution dans l’apiculture

1
2557
Stuart et Cedar Anderson, les inventeurs de la "ruche robinet" - Photo : www.honeyflow.com

Stuart et Cedar Anderson, un père et son fils, sont deux apiculteurs australiens qui ont inventé et développé une nouvelle ruche incroyable avec laquelle il est possible de récolter le miel sans ouvrir la ruche et sans déranger les abeilles ! Baptisée Flow, cette ruche révolutionnaire permet en effet de récolter le miel « automatiquement », sans que l’apiculteur n’ait à ouvrir la ruche et à procéder à une extraction compliquée. En apparence, cette ruche n’est pas différente des autres, à ceci près qu’elle dispose à sa base d’un petit robinet par lequel s’écoule le miel, telle une fontaine ! Alsagarden vous dévoile les dessous de cette ruche pas comme les autres.

Une nouvelle ruche qui crée le buzz sur internet !

Les inventeurs de cette ruche ont mis en ligne leur projet sur un site spécialisé dans le financement participatif en fixant un objectif de 70.000 dollars à récolter, afin de lancer la fabrication de cette ruche très innovante. Grâce à un soutien massif des internautes et un coup de projecteurs des médias, ils ont pu récolté plus de 4 millions de dollars…du jamais vu !

Si ces deux apiculteurs sont parvenus à convaincre autant de participants, c’est sans doute car leur invention permet de résoudre un problème rencontré en permanence par les apiculteurs. En effet, pour récolter le miel, il était jusque-là nécessaire d’ouvrir les ruches, ce qui a tendance à énerver et perturber les abeilles. L’apiculteur devait ensuite passer les alvéoles dans une centrifugeuse pour en séparer la cire et surtout le miel. Ces étapes à la fois délicates et longues à gérer pour un apiculteur. Avec leur système, baptisé « Flow », il est possible de « sauter » ces étapes fastidieuses afin de récolter le miel « automatiquement » grâce à un petit robinet…

ruche robinet (2)
Cette ruche permet de récolter le miel « automatiquement » sans déranger les abeilles – Photo : www.honeyflow.com

Quel est le secret de cette ruche aux allures de fontaine à miel ?

La ruche robinet est tapissée d’alvéoles artificielles (en général les abeilles construisent elles-mêmes leurs jolis damiers d’alvéoles hexagonales) que les abeilles vont par réflexe tapisser de cire avant de les remplir de miel. Or le fond de ce treillis d’alvéoles artificielles est amovible, il suffit alors d’ouvrir le robinet pour récolter le miel, le système est aussi simple qu’un robinet d’eau ! Lorsque l’extraction est terminée, la vanne est refermée et le fond va se remettre en place…tout cela sans déranger, ni stresser les abeilles.

Selon les inventeurs de cette ruche révolutionnaire, les abeilles ne réalisent probablement pas qu’une partie de leur miel s’est échappé. Elles continuent ainsi naturellement leur travail ! Au final, les abeilles n’y voient que du feu et l’apiculteur peut récolter son miel facilement et sans risques.

Photo : www.honeyflow.com
L’intérieur du tube ou s’écoule le miel – Photo : www.honeyflow.com

Un nouveau système de ruche qui ne fait pas l’unanimité !

Si cette nouvelle ruche a fait le buzz sur internet et a permis de récolter 4,2 millions de dollars grâce à une campagne de financement participatif, certains apiculteurs mettent en doute l’efficacité de la Flow Hive et pointe du doigts certains risque. Selon Bruno Petit, apiculteur professionnel « seuls les miels très liquides et cultivés par temps chaud s’écouleront correctement. La récolte de printemps est un miel qui cristallise très vite. S’il fait un peu frais, le miel va cristalliser dans le tube et boucher le système. Cela ne peut pas fonctionner avec du miel de bruyère par exemple ou d’autres miels très visqueux ».

Autre point négatif soulevé, une abeille au sein de la ruche va jouer tout au long de son évolution plusieurs rôles, passant du rôle de gardienne à celui d’ouvrière, ventileuse etc… la Ruche robinet avec ses alvéoles artificielles risque justement de perturber les abeilles. Si vous souhaitez vous faire votre propre idée, ou tout simplement pour en savoir plus sur cette ruche, sachez que les deux apiculteurs australiens ont créé un site et une page Facebook ! N’hésitez pas à partager votre avis en laissant un petit commentaire en bas de cet article.


Vous avez aimé cet article ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

1 Commentaire

  1. Bonsoir, et le traitement contre le varroa? On doit bien pouvoir le faire. mais alors cela signifie qu’on récolte le miel là où il y a eu les traitements, avec tous les résidus ? Quand la récolte se fait au chasse-abeille, il n’est plus nécessaire de fumer. Les abeilles y gagnent en calme et l’apiculteur en confort de travail.

Laisser un commentaire