Le gazon : L’anti-écologie au coeur des jardins !

Aucune mauvaise herbe, aucune petite fleur, pas même une abeille ou un bourdon, encore moins une coccinelle ou un papillon, vous l’aurez compris cet article parle des “beaux gazons” ! Nombreux sont les jardiniers qui se disent écolo et qui parlent d’économie d’eau et de biodiversité à longueur de journée, pourtant bien souvent ces mêmes jardiniers entretiennent de manière impeccable et systématique leur belle pelouse lisse et homogène, comprenant pas plus de 4 espèces végétales…conséquence, une pollution par les gaz, une pollution par les produits chimiques, un bruit infernal lors de la tonte, une utilisation abusive de l’eau et une perte de temps. Bref, il n’y a pas plus embêtant et anti-écologique qu’une pelouse bien entretenue !

Une pelouse “nickel”, une question culturelle !

Le fait de rêver d’un pelouse “nickel” revêt d’une dimension culturelle et d’une habitude dont il n’est pas si facile de se débarrasser. Dans les zones résidentielles, le gazon est même un objet de fierté ! Si vous décidiez courageusement d’arrêter de tondre, d’arroser, d’utiliser des herbicides sélectifs, des anti-mousses et parfois de scarifier votre pelouse, attendez-vous donc à subir le jugement de votre voisinage…la pression sociale est très forte !

gazon, pelouse
Le gazon, un objet de fierté !

Les impacts environnementaux d’un beau gazon !

Tout d’abord, le gazon est à l’origine d’une consommation importante d’eau d’arrosage. Sur les sols pauvres, les engrais sont lessivés par les pluies et les arrosages et peuvent ainsi polluer la nappe phréatique et les cours d’eau. De plus, l’usage de désherbants sélectifs permettant d’éliminer les végétaux jugés indésirables ou encore les produits anti-mousse sont de véritables plaies pour la biodiversité puisque ces intrants chimiques empêchent le développement des micro-organismes et des vers qui décomposent la matière organique en nutriments et aèrent le sol. Pour ces différentes raisons, selon les pratiques d’entretien, l’empreinte écologique des gazons peut être extrêmement élevée. Mais heureusement des alternatives au gazon classique existent.

Des gazons alternatifs et écologiques !

gazon-fleuri
Un gazon fleuri, véritable support à la vie !

Avant toute chose, il faut cesser de considérer l’herbe comme une moquette lisse, impeccablement tondue…mais plutôt comme un support à la vie ! En effet, un bon gazon est aussi une étendu pouvant servir à abriter des insectes et notamment des auxiliaires du jardin. Une gestion plus écologique impose une gestion dite différenciée, conservez par exemple des zones non tondues ou fauchées pour accueillir une flore et une biodiversité animale plus élevée, et approcher les équilibres écologiques naturels (exemples : Mélange fleurs des papillons, ou encore le gazon poules et lapins).

Il existe également des gazons fleuris, certains mélanges comme le gazon champêtre ou le gazon biodiversité sont conçus pour être plus écologiques et demandent moins d’entretien, moins de tonte et peu ou pas d’engrais. D’autres mélanges sont constitués d’espèces comme le Zoysia tenuifolia, particulièrement adaptée sur la côte atlantique et méditerranéenne car c’est une plante à faible consommateur d’eau et nécessitant très peu d’entretien.

A certains endroits de votre jardin, sous les arbres par exemple, le gazon ne poussera pas bien, laisser alors la mousse ou les fougères s’installer, ce ne sont pas des intrus, c’est simplement que ces espèces sont adaptées à cette situation. Ne persistez pas contre nature, elle est plutôt bien faite ! J’espère que ce modeste article aidera au changement de mentalité qui je le crois est la clef d’un gazon et d’un jardin plus écologique ! N’hésitez pas à découvrir toutes nos offres de prairies fleuries, gazons alternatifs et écologiques, dans la jardinerie en ligne Alsagarden !


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter du Blog Alsagarden afin de recevoir les prochains articles et conseils de jardinage directement par e-mail.

10 Commentaires

  1. J’aime beaucoup cet article. Je peux désormais justifier pourquoi dans ma cours il y de plus en plus de mauvaises herbes et la mousse que le gazon. Merci !

  2. C’est plus qu’exact, mais comme vous le soulignée aussi la pression sociale est très forte. J’ai fais le choix d’un mixte. J’ai fais une pelouse fleurie, mais je tons régulièrement et n’utilise aucun insecticide. Les insectes et les butineurs sont bienvenus…

  3. Bonjour, et merci pour cet article très instructif ! J’avais toutefois une question à vous poser : quelle alternative peut être mise en place pour un jardin avec enfants ? Ils courent, jouent au ballon et un gazon fleuri serait très vite entièrement ravagé non ? Alors quelle autre solution pour la pelouse ??

    • Bonjour Euge, vous pouvez par exemple mettre en place un gazon fleuri suisse, c’est un mélange que l’on trouve dans le commerce et qui se compose de graminées et de pâquerettes. Résistant et décoratif, il s’adaptera bien pour un jardin avec des enfants, tout en offrant un peu de fleurs pour les insectes butineurs 😉

      • Bonjour ! Je viens de regarder sur google, c’est effectivement simple et joli, un peu comme les terrains vagues mais sans les orties! Merci pour votre réponse et pour vos articles toujours instructifs 🙂

Laisser un commentaire