Australie : Quand des plantes virevoltantes envahissent une ville !

1
1411

tumbleweedDepuis plusieurs semaines, la petite ville australienne de Wangaratta est littéralement submergée par des herbes sèches qui compliquent chaque jour un peu plus le quotidien de ses habitants, et inquiètent les autorités locales qui avouent leur impuissance face à ce phénomène hors du commun.

Le virevoltant, une herbe sèche surnommée « la menace poilue » !

Cette herbe recouvre toutes les zones de la ville, pénètre dans les habitations, et prolifère à une vitesse impressionnante. Rendus célèbres par les westerns, les virevoltants (en anglais « tumbleweed ») sont les fameuses boules d’herbes séchées qui roulent au sol. Elles sont formées à partir de plantes xérophytes qui poussent dans le désert. Lorsqu’elle devient mûre, la partie qui se trouve hors du sol casse au niveau de la racine et se détache. Elle commence alors à rouler au gré du vent. Le mécanisme est utile à la reproduction car en roulant, certaines espèces répandent jusqu’à 250 000 graines.

Un été particulièrement sec à l’origine de ce phénomène !

Cela fait plusieurs années que cette ville de 17 000 habitants est submergée par les virevoltants. Mais cette année, l’été a été particulièrement sec dans cette région à mi-chemin entre Melbourne et Canberra. Et le phénomène est encore plus marqué. « C’est physiquement épuisant et mentalement encore plus épuisant », témoigne une riveraine auprès de chaîne 7news.

« Nous avions ici une table, huit chaises, une banquette et probablement quelques plantes », explique Pam Twitchett, une habitante, dont le jardin illustre bien le phénomène sur cette vidéo. Si les riverains s’emploient sans cesse à nettoyer leurs habitations, le vent réduit bien souvent leurs efforts à néant : « J’ai passé huit heures hier à tout faire disparaitre et voilà ce que je retrouve ce matin », explique encore l’un d’entre eux. Sollicitée à de nombreuses reprises par la population locale, la mairie de Wangaratta a regretté de « ne pas pouvoir empêcher » ce phénomène pour le moins surprenant. Sources : Francetvinfo.fr, Atlantico.fr


Vous avez aimé cet article ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

1 Commentaire

  1. Comment font les autres contrées désertiques pour se protéger des méfaits du vent et ce de qu’il charrie ? Rétablir un maillage bocager autour permettrais d’aider à piéger les virevoltantes, qui deviendraient alors une source incroyable d’humus (et ainsi nourrir les arbres dans les haies etc..)

Laisser un commentaire