Bien récolter ses graines de tomates au potager

2
607
Tomates anciennes de la variété 'Green Zebra' - Photo : Alsagarden.com

Vous avez testé cette année de délicieuses variétés de tomates dans votre potager ? Il ne vous reste plus qu’à récupérer leurs graines, pour les resemer au printemps prochain ! Facile, économique et gratifiant, découvrez comment reproduire fidèlement, d’une année sur l’autre, vos variétés de tomates préférées !

Attention, toutes les variétés de tomates ne sont pas reproductibles !

En effet, les variétés que l’on trouve sous l’appellation hybride F1 ne sont pas reproductibles. Il s’agit de la première génération d’un croisement entre deux variétés distinctes et les graines issues de cette culture sont instables. Ainsi vous n’obtiendrez que des graines qui donneront des plants aux caractéristiques « défectueux ». Il est donc impératif de bien choisir des variétés reproductibles. En dehors des hybrides F1, les graines des variétés traditionnelles et des variétés anciennes sont toutes récupérables pour un semis d’une année à l’autre !

Nettoyage des graines de tomates avant l’étape du séchage – Photo : Alsagarden.com

Faire ses propres graines de tomates, étape par étape !

1.) Le choix des fruits : Prenez des beaux fruits bien mûrs, sur un plant sain et vigoureux d’une variété de tomates reproductibles (non hybride). Découpez les tomates en deux à l’aide d’un couteau propre et récupérer délicatement les graines et le jus dans un récipient.

2.) La fermentation : Ajoutez un peu d’eau à votre mélange de graines et de jus. Laissez reposer 3 jours à environ 20 °C, en remuant une ou deux fois par jour. Une fine pellicule blanche de « moisissures » doit recouvrir le mélange. C’est cette fermentation qui va permettre de dissoudre la gélatine qui entoure les graines et détruire également bon nombre de germes de maladies bactériennes.

3.) Le nettoyage : Ôtez le feutrage de moisissure à l’aide d’une cuillère. Ajoutez ensuite de l’eau et remuez vigoureusement. De cette manière, vous allez pouvoir éliminer facilement les graines immatures, les débris et les moisissures qui flottent en surface. Rajoutez de l’eau et recommencez plusieurs fois. Puis versez le contenu du récipient dans une passoire fine et rincez abondamment.

4.) Le séchage : Étalez les graines contenues dans la passoire sur une assiette, du papier kraft ou encore du papier absorbant, de type sopalin. Placez-les à l’abri du soleil, à une température ambiante et dans un endroit bien ventilé. Quelques jours de séchage suffisent.

5.) La conservation : A l’issue de la période de séchage, placez vos graines dans de petits sachets en papier et stockez les à l’abri de la chaleur et de l’humidité. N’oubliez pas de noter le nom de la variété, l’année et lieu de récolte. On estime la durée de conservation des graines de tomates à environ 4 années.

— AUTRE ARTICLE : BIEN RÉCOLTER ET CONSERVER SES GRAINES —


Vous avez aimé cet article sur la récolte des graines de tomates ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

2 Commentaires

  1. Ici, on fait plus simple : on extrait les graines, on les mets sur un sopalin, on fait sécher le sopalin, et au printemps, il suffit d’un ciseau pour découper le bon nombre de graine. Et on sème l’ensemble, sopalin + graine dans le pot! 🙂

  2. Bonsoir. C’est exactement ce que je fais et j’en suis satisfaite. Je commence mes semis entre Noël et nouvel an. je précise, j’habite dans le sud de la France. Je distribue les tomates a tout le voisinage.

Laisser un commentaire