Le Jardin Ethnobotanique, késako ?

0

Le jardin ethnobotanique est un jardin qui a pour vocation d’accueillir les plantes qui ont une relation étroite avec l’homme. C’est une vitrine pédagogique pour les plantes céréalières, potagères, aromatiques, médicinales, tinctoriales et à usage artisanal, cultivées depuis le Néolithique. La démarche d’un tel jardin relève d’une discipline : l’ethnobotanique, qui étudie les rapports étroits qui unissent l’homme à la plante.

ethnobotanique
Richard Evans Schultes (1915-2001), l’un des pères de l’ethnobotanique.

Qu’est-ce que l’ethnobotanique ?

L’ethnobotanique, contraction d’ethnologie et de botanique, est l’étude des relations entre l’homme et les plantes. Son domaine d’étude implique une large gamme de disciplines depuis les recherches archéologiques sur les civilisations anciennes jusqu’à la bio-ingénierie de nouvelles cultures comme le blé. L’ethnobotanique a des visées similaires à celles de l’anthropologie culturelle : comprendre comment d’autres cultures voient le monde et quelles relations elles entretiennent avec lui.

Richard Evans Schultes est un botaniste américain, né le 12 janvier 1915 à Boston et mort en 2001. Il est considéré comme un des pères de l’ethnobotanique. Son livre “Les plantes des Dieux : Les plantes hallucinogènes, botaniques et ethnologiques”, coécrit avec Albert Hofmann, le célèbre découvreur du LSD, est un ouvrage fondateur de cette nouvelle discipline. Il aborde et explore l’usage traditionnel de plantes enthéogènes et hallucinogènes (datura, peyotl, ayahuasca, entre autres) par les peuples indigènes en y mêlant des connaissances de botanique, biochimie, ethnologie, chimie et mythologie. La richesse de ses textes et de son iconographie en a fait l’ouvrage de référence sur le sujet.

Salvia_apiana
La Sauge blanche, une plante sacrée pour les Amérindiens.

Le jardin ethnobotanique raconte l’histoire de l’homme !

Dans le jardin les espèces végétales constituent le support d’une approche pédagogique attractive de l’histoire, de l’évolution de l’agriculture, des coutumes, de l’alimentation, et des croyances populaires. Le jardin ethnobotanique a une vocation socioculturelle trop souvent ignorée, il raconte l’histoire de l’homme ! Ainsi, les plantes ethnobotaniques répondent souvent à un besoin fondamental humain comme se nourrir (les alimentaires sauvages, les plantes potagères, les céréales, les aromatiques), se soigner (les plantes médicinales), se vêtir (les plantes textiles, les plantes tinctoriales), se loger (les plantes à chaumes, le bois). Mais les plantes ethnobotaniques peuvent également servir à flatter ses sens (le toucher, la vue, l’odorat, l’ouïe, le goût) ou encore à des fins religieuses, récréatives ou encore pour la sorcellerie.

Découvrez une vaste sélection de plantes ethnobotaniques, chamaniques et médicinales dans la jardinerie en ligne Alsagarden !

DÉCOUVREZ NOS PLANTES ETHNOBOTANIQUES


Vous avez aimé cet article sur l’ethnobotanique ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une fois par mois !

Laisser un commentaire