Fiche conseil : Comment cultiver le citronnier caviar ?

Le Citron caviar

Le citronnier caviar (Microcitrus australasica) est une espèce de citronnier sauvage d’Australie qui produit un petit fruit allongé qui a un goût acide et aussi un léger goût de pamplemousse. Ce qui fait son originalité, c’est la structure de sa chair puisque le jus est enfermé dans des petites capsules qui ressemblent au caviar, d’où son nom de citron caviar ! Ce caviar végétal est intéressant en gastronomie, les petites perles éclatent en bouche et laissent échapper leur gout vif et citronné avec de légères notes de pamplemousse. Rien de tel pour donner de la tonicité et de l’originalité à vos plats !

Cultiver le citron caviar en France, c’est possible !

Encore très cher à l’achat (entre 280 et 350 euros le kilo de fruit), le citronnier caviar peut cependant se cultiver très facilement en France, alors pourquoi ne pas essayer de récolter vos propres fruits ? Lorsque l’on connait le prix du fruit au kilo, il est bien plus rentable et intéressant de le cultiver soi-même, qu’en pensez-vous ? Si vous souhaitez acquérir un plant de citronnier caviar (Microcitrus australasica), rendez-vous dans notre jardinerie en ligne Alsagarden, spécialisée en plantes rares et originales, cliquez-ici : Voir nos offres !

Citron caviar

Comment cultiver cet agrume australien ?

Sa culture s’apparente à celle des citronniers et autres agrumes classiques. Le citronnier caviar aime les sols riches bien drainées et les expositions bien ensoleillées. Pour obtenir une bonne fructification, apportez de l’engrais bio spécial agrumes au printemps. En ce qui concerne la taille, les jeunes sujets doivent subir une taille de formation pour leur donner une forme harmonieuse; par la suite simplement une taille annuelle d’entretien. Le citronnier caviar peut supporter de petites gelées sur une courte période, de l’ordre de -5/-6°C, sa culture en pleine terre est donc réservée aux climats doux (côtes méditerranéenne et atlantique).

>>> En pleine terre : Pour une plantation en extérieur réussie, il est nécessaire d’attendre que les risques de gelées ou de grêles soient passés, en effet le printemps permet une reprise immédiate des plants. Dans les régions plus chaudes, dépourvues des rigueurs hivernales, protéger tout de même vos citronniers caviar à partir de la fin de l’automne avec un paillage épais à leurs pieds et avec un voile d’hivernage. Du printemps à l’été, arrosez-le régulièrement de façon à ce que la terre reste légèrement humide. Le reste de l’année, laissez sécher la terre sur quelques centimètres de profondeur entre chaque arrosage.

>>> En pot : Il est tout à fait possible de cultiver en pot le citron caviar. Cela permet de le rentrer sous une véranda, à la cave ou sous serre d’hiver, lorsque la température descend en dessous de zéro. Attention cependant, les agrumes ne sont pas des plantes d’appartement; ils ne peuvent y demeurer toute l’année. Pour une culture en pot, le rempotage du Citron caviar s’effectue idéalement tout les deux ans, au début du printemps. En hiver, pendant la période de repos, laisser la terre s’assécher en surface entre deux apports d’eau. Pour éviter les risques de pourriture, ne jamais laisser d’eau stagner dans la soucoupe. Les plants de citronniers caviar doivent être mis en hivernage dans un local hors gel avec une bonne luminosité et à une température idéalement située entre 8 et 10°C.

Pour en savoir plus sur le citron caviar ou pour acquérir un plant, cliquez-ici !

3 Commentaires

  1. J’ai acquis un citron caviar chez vous et j’en suis ravi. Il grandit normalement et avait même donné un fruit miniature. Il est plein sud sur une terrasse très chauffée par le soleil et se porte à merveille. Cet juger sous voile d’hivernage.

  2. Bonsoir, J’ai acheté un petit citronnier caviar en mai dernier. Le pépiniériste m’a assuré qu’il commencerait à produire en 2016. Il est cultivé en pot sur une terrasse plein sud et je le bichonne bien qu’il me menace régulièrement avec ses grandes épines (rires). Bien qu’habitant à 15km d’Aix en Provence, il gèle chaque hiver dans mon village (Mimet). Pouvez-vous me donner quelques conseils qui me permettraient d’utiliser un jour ces petites perles acidulées en cuisine??? Pour information, actuellement il a une fleur. Merci d’avance pour vos conseils

Laisser un commentaire