Lutte et traitements biologiques contre l’oïdium !

22

L’oïdium, c’est le nom donné à certains champignons appartenant à la famille des Erysiphacées. L’oïdium est une maladie cryptogamique également appelée maladie du blanc car son attaque commence par l’apparition d’un feutrage (poudre), blanc à blanc-grisâtre, d’aspect farineux à la surface des feuilles, des tiges et parfois même des fleurs ou des fruits. L’oïdium peut aussi provoquer une déformation des feuilles, qui se gondolent et se boursouflent. Le champignon se multiplie préférentiellement sur les organes jeunes (feuilles), qu’il envahit et déforme.

Comment et pourquoi l’oïdium se développe t-il ?

Contrairement à d’autres groupes de champignons (tavelure, mildiou, rouilles, etc.), il prolifère par temps relativement sec, sous réserve d’un taux d’humidité de 70 à 80 %. C’est souvent vers le mois d’avril et mai qu’il commence ses ravages, favorisé par l’humidité encore bien présente et l’arrivée de la chaleur. Les écarts de température importants entre la nuit et le jour constituent également des facteurs favorisant l’apparition de ce champignon qui menace grand nombre de cultures, aussi bien au jardin d’ornement qu’au verger ou au potager !

oïdium - blog alsagarden (3)
Le Goji (Lycium barbarum) est très sensible à l’oïdium !

Quels sont les moyens de lutte et les traitements bio contre l’oïdium ?

Il est tout d’abord recommandé de traiter l’oïdium de manière préventive pour cela il faut respecter un espacement suffisant entre les plants. Ne pas arroser le feuillage des plantes lorsqu’il fait chaud et nettoyages réguliers autour des plantations afin de ne pas favoriser le maintien d’humidité. Si la maladie venait  à apparaitre, il est vivement conseillé de supprimer rapidement les parties ou les sujets atteints afin d’éviter la propagation.

Voici les différents traitements possibles et à votre disposition pour lutter contre cette maladie cryptogamique particulièrement néfaste pour les cultures : 

-Traitement à la décoction de racines : En effet, la décoction de racines d’ortie ou encore d’oseille a un effet spectaculaire, il suffit de faire tremper dans un litre d’eau, 100 g de racines pendant 24h. Laissez frémir 30 minutes et utiliser la solution pure sans dilution.

-Traitement au bicarbonate de soude : En raison de son ph basique, le bicarbonate de soude empêche la formation des spores des champignons responsables de la maladie. Dissoudre 5 g (1 cuillère à café) de bicarbonate de soude par litre d’eau et ajouter 1 cuillère à café de savon de Marseille liquide, de lait, ou d’huile horticole ou alimentaire afin que la solution s’accroche aux feuilles. Pulvériser cette solution sous et sur les feuilles et renouveler après toute grosse pluie. L’utilisation du bicarbonate est tolérée en Agriculture Biologique.

-Traitement au lait : Une vaporisation régulière du feuillage avec un mélange d’eau et de lait écrémé permet d’éradiquer l’oïdium. Mélangez 1/2 litre de lait à 4,5 litres d’eau et pulvérisez toutes les semaines jusqu’à disparition totale ! De plus, cette pulvérisation renforcerait les défenses immunitaires de la plante. Utiliser de préférence un lait écrémé ou demi-écrémé pour éviter les odeurs de décomposition des graisses du lait. L’action du lait sur l’oïdium s’expliquerait par ses propriétés antifongiques naturelles. Attention à ne pas surdoser le lait sinon d’autres types de champignons se développeraient !

-Traitement au soufre : Employé depuis un siècle et demi sur la vigne, le soufre est un produit reconnu par l’agriculture biologique. Il agit également sur d’autres champignons ou acariens. Du fait qu’il est totalement biodégradable, il peut être utilisé très prêt de la récolte. Il est conseillé de l’appliquer par des températures comprises entre 10 et 20 °C et de préférence hors soleil (comme tout traitement à pulvériser sur les feuilles), le soir par exemple, pour éviter les brûlures du feuillage. Généralement appliqué en pulvérisation, il forme un dépôt blanc sur les feuilles. Pour un arbre en pot, on peut mettre un petit récipient avec une solution de soufre au pied de l’arbre et les vapeurs de soufre empêchent le développement de l’oïdium. Le soufre s’achète sous forme de « poudre à mouiller » que l’on dilue donc dans l’eau selon les doses indiquées sur l’emballage ; respectez strictement les dosages !

oïdium - blog alsagarden
La prêle contre l’oïdium !

L’utilisation de purin de prêles, contenant de la silice, ou une infusion d’ail additionnée de lait permettent également de supprimer l’oïdium tout en préservant l’environnement et la fertilité du sol. À utiliser dès l’apparition des premiers symptômes. En savoir plus sur cette méthode, lisez notre article sur le sujet : Maladies cryptogamiques, pensez à la prêle !

Et vous, comment faites vous pour lutter contre l’oïdium ? Connaissez-vous d’autres traitements et techniques ? Avez-vous des astuces ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !


Vous avez aimé cet article ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

22 Commentaires

    • Ca ne prouve pas que le soufre est toxique, mais qu’il sent mauvais. Les vertus bienfaisantes du soufre sont connues depuis très longtemps (cures thermales). Il est important d’utiliser du soufre très pur.

  1. Je cultive 4Ha de vignes en bio et j’utilise du soufre en poudre à pulvériser. L’avantage du poudrage est que les molécules de soufre sont bien mieux réparties que l’or d’un traitement fait avec du soufre mouillable (qui risque de ruisseler ou être lessivé à la première pluie). L’idéal est de traiter au petit matin, quand la rosée fait adhérer la poudre au végétal.

  2. Its like fuck… J’en ai marre de toute les gens bio et ‘millitant’ en France. Ca me soule, car pour moi, ca rende le bio ni progressive, ni ecologique. C’est le plus gros contradiction en France. C’est un secte, et il ecout que lui, et personne d’autre. En Etats-Uni il y a un Mec qui fait du bio depuis 1975 et faire pouser les plus gros legumes de monde, tellement que 1 choux de chez lui c’est equivelent de 36 aux grandes surfaces. C’est car il comprend la ‘soil food web’. L’actuallite de la France c’est, si tu dit a un paysanne que le mec qui fait le plus gros legumes dans le monde est bio, il te crache dans ta gueule et dit menteur…

    En bio sauf si vous avez les peupliers autour de votre potager ou dans le jardin, il faut metre de l’acide du bore, si vous voulez les legumes sain qui nous nourris car c’est soluble et chaque fois il pleu vous avez moins en moin dans votre jardin, et nous, on a besoin dans notre core. C’est que une example, mais j’ai du mal maintenant a frequente le monde bio apre j’ai ecoute tellement de stupidite, je prefere mes copaines agricultures de 60ans qui n’est pas bio, mais a du science, et respect leur environment, il faut pas dire que j’ai passer 4 jour pour ranger un champ apre quelqu’un bio- La ficelle plastque partout(3sac amener a la coop) plastique dans l’herbe, arcaux dans l’herbe, virus et pathogens partout fusarium roullie etc etc… et un sol en train de mourir. Malhereusement Elle n’a jamais rester plus d’un ans faire le maraichage dans le meme endoit, donc n’as pas arriver à le ‘quatrième année’ encore… Ça serai un morale énorme. Je la souhaite reussite.

    Donc, pour dire, bouillie Bordelaise tue les micro-organisms, L’engrais chemique tue les micro-organisms, du Chlore tue les micro-organisms, Le anti-limace bio tue les micro-organisms, la soufre tue les micro-organisms. le terre en plein nature est de 10% bacterie. nous, on est 90% bacterie, si on boire du Chlore ce n’est pas bon pour nous. Le Terre est comme un estomac aussi. En bio ou conventional on a du chance qu’il y a plus que 3% bacterie dans les champ en France.

      • Bonjour, c’est facile comme réponse. Cette personne ne m’a pas l’air d’être française. Il y a beaucoup de bon sens dans ce qu’elle dit. Il faut toujours écouter les avis des autres.

      • Kerdraon, apprend à réfléchir avant tout… T’es polyglotte toi?!? Au lieu de critiquer les efforts de cette personne à parler notre langue, écoute un peu ce qu’il a à dire.. Sinon, rien ne sert de donner ton avis! Ses remarques sont tout à fait justes. J ‘ai également travaillé dans le bio, et même si je considère la démarche comme intéressante, c’est une belle hérésie.. Mais on peut toujours rêver..

        • La complaisance pour l’étranger qui baragouine un sabir pas possible mais qui est tellement méritant est un peu facile. Quand on maîtrise si mal une langue, c’est tout simple : on se tait (et on retourne sur les bancs de l’école). L’ignorance n’est pas un sauf-conduit.

  3. Bonjour, merci pour ces conseils. J’ai une question: j’ai un peu d’oïdium sur mes bettes (dans un pot sur mon balcon). Je me demande si c’est comestible (il n’y en n’a pas énormément) ? Bien à vous

  4. Effectivement, la bouillie bordelaise est très très efficace, je l’ai fait sur mes petits chênes et une fois par semaine après, ça les aide beaucoup a battre l’oïdium 🙂

    • Vous mettez la bouillie dans un pot, et vous trempez chaque feuille dedans, vous verrez rapidement l’oïdium disparaitre, mais il faut continuer le traitement 🙂

  5. On peut en effet utiliser de la bouillie bordelaise pour freiner son développement, attention cependant au surdosage, risqué pour votre sol car le cuivre ne se dégrade pas.

  6. Ma haie de lauriers cerise de 80m de long est envahie d’oïdium et ceci depuis sa plantation il y a 8 ans.je traite avec de l’anti oidium BHS et ceci sans résultat QUE FAIRE car je commence à désespérer ? Merci d’avance de me conseiller sachant que je les traite tous les 10 jours environ.

  7. Bonjour je recherche désespérément une solution pour irradiation de rat taupier dans mon potager surtout dans mes rangs de pomme de terre. ..merci.

  8. Bonjour, Chaque année mes raisins (de vignes plantées sur la façade) étaient recouverts d’oïdium, j’ai testé lait et eau sans grande conviction et ça fonctionne très bien ! J’ai planté dans le jardin 10 vignes qui résistent à l’oïdium, une race Hollandaise (je suis un Belgique) elles n’ont pas besoin de traitement.

Laisser un commentaire