L’urine au jardin, un excellent fertilisant écologique

23

Au cours d’une vie, chaque être humain produit environ 38.000 litres d’urine, soit l’équivalent d’un gros camion-citerne. Ce fluide qui jouit d’une très mauvaise réputation possède pourtant de multiples vertus pour votre jardin ! En effet, notre urine possède les trois plus importants nutriments dont une plante a besoin : l’azote (N), le phosphore (P), et le potassium (K). L’utilisation de l’urine comme engrais permet d’économiser de l’argent, des combustibles fossiles (largement utilisés dans la production d’engrais chimiques) et de l’eau (pas besoin de tirer la chasse d’eau) !

urine au jardin
Une dilution est tout de même nécessaire avant utilisation !

L’urine-engrais : Mode d’emploi !

L’urine humaine est riche en éléments fertilisants, si riche qu’elle peut brûler les jeunes racines quand elle est apportée pure. Une dilution dans de l’eau est donc nécessaire; 1 volume d’urine dans 10 volumes d’eau permet d’alimenter les plantes sans prendre de risques. Vu que le pipi est stérile quand on est en bonne santé, on peut l’utiliser au potager, au jardin d’ornement, au verger et sur le balcon. Il faut cependant éviter de recycler notre urine au jardin lorsqu’on a une infection urinaire et surtout lorsqu’on est traité aux antibiotiques.

La règle d’or pour bien récolter votre urine est de la séparer des autres déchets corporels. L’urine est propre et doit être conservée telle quelle. La technique consiste tout simplement à faire pipi dans l’arrosoir ! Il existe une autre solution, investir dans un séparateur d’urine pour les toilettes. Un fois l’urine récoltée, il est important de l’utiliser fraîche sous 24 heures maximum, sous peine d’en perdre les bénéfices nutritionnels. Nous connaissons tous l’odeur de l’urine après plusieurs heures. Plus votre urine sentira, moins elle sera nutritive pour vos plantes.

A savoir que les plantes qui profiteront le plus de l’urine sont celles avec des besoins en azote les plus élevés. C’est par exemple le cas des légumes à feuilles. L’urine non diluée est trop forte pour être utilisé directement sur les plantes, mais elle peut être utilisée comme désherbant. Elle peut également être utilisée pur dans un spray l’hiver pour les arbres fruitiers, afin de décourager l’installation des maladies fongiques. La dernière utilisation de l’urine dans le jardin est comme activateur de compost. La teneur en azote dans l’urine va accélérer le processus de compostage.

Qu’en pensez vous, avez vous déjà utilisez l’urine dans votre jardin ? J’attends avec impatience vos réactions !


Vous avez aimé cet article sur l’utilisation de l’urine au jardin ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog Alsagarden :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

23 Commentaires

  1. Je n’achète aucun engrais chimique je ne me sert que de compost de fumier et de purin fais moi même , au printemps souvent je dilue mon urine dans de l’eau et arrose mes plantes et rosiers avec a pars le marsonia sur quelques rosiers. Je n’ai pas de problèmes de maladies ni de nuisibles.

  2. Je vais essayer l’utilisation comme désinfectant en spray sur un fruitier qui tous les ans a une maladie type cloque (je ne traite pas avec des produits phyto …). Avez vous une idée de la fréquence d’utilisation ? Merci

  3. Bonjour, j’ai internet depuis 15 jours a propos de l’urine je l ai mis pure sur mes citronniers je ne savais pas qu il fallait la mélanger en tout les cas il n y a plus une cochenille les feuilles sont vertes et ils fleurissent maintenant je vais la mélanger vu qu ils sont requinqués et je vais l’utiliser pour d’autres plantes. Nous sommes autonomes pour nos légumes depuis 5 ans. Nous faisons toutes nos conserves même les haricots secs. N’oubliez pas de dire que c est un travail acharné de tous les jours !!!! A bientôt

  4. J’ai une planche (butte) acide avec des myrtilles (V. corymbosum), des fraisiers (et de l’ail pour les fraisiers, ils aiment l’aïl). Sur une bande d’environ 20 cm tout le long d’un côté (le long des canisses pour qui veut bien regarder la photo sur http://www.lesauvage.org/page/35/), j’ajoute de temps en temps du broyat de résineux et sur cette zone de broyat je verse régulièrement de l’urine pure. D’année en année après 5 ans mes fraisiers sont plus productifs que jamais, les myrtilles que nous laissent les guêpes sont très bonnes. Les limaces sont rares grâce aux carabes et aux crapauds.

  5. Je suis épatée par votre site,pleins d’infos inédites très utile,notament sur l’urine. Merci de nous faire partager vos connaissances de pro du jardinage bio.

  6. Suite à une conférence sur le jardin, depuis cette année il m’arrive d’utiliser mon urine, diluée à e l’eau dans les proportions que vous indiquez. L’orateur avait conseillé d’y ajouter des cendres de bois, de tourner, et de répandre avec l’arrosoir. Ce que je fais régulièrement lorsque je n’ai plus de purin de consoude. Cette année, je trouve les plantes plus dynamiques, développées et productives. Pour le moment très peu de problème de maladie au potager, et c’est tant mieux.

  7. Très intéressant! Avant de lire l’article, j’ai cru à une blague, je n’avais même jamais pensé que l’urine pouvait avoir des vertus au jardin… mais ça semble logique finalement…

  8. Je pratique depuis que j’ai lu votre article , je confirme que l’urine que je dépose dans mon composteur et fiable et l’économie de chasse d’eau n’est pas négligeable.

  9. Merci beaucoup Lucas pour ces informations. Quelqu’un m’avait dit que l’urine est utile comme engrais (surtout par l’azote) pour les plantes et c’est confirmé par d’autres sources. Je l’ai utilisée aussi et l’utilise depuis des mois pour le jardin comme engrais. J’ajoute qu’en utilisation pour le compost, elle est un complément aux produits riches en carbone comme branchettes, brindilles (ou carton mais je n’en mets jamais). Le rapport C/N dans le compost, (Carbone /Azote), devrait être idéalement entre 25 et 35, soit 25 ā 35 fois plus de carbone que d’azote. Or l’urine en elle-même aurait un rapport de 0,8 (très très peu de carbone par rapport ā l’azote), et donc peut déséquilibrer le compost.

    Par exemple, voici quelques rapports de C/N :
    * le fumier de vache avec paille : entre 20 et 25
    * fumier de cheval : 25
    * tonte de pelouse : 12-15
    * déchets de cuisine : 12
    * paille de blé : 130-150
    * sciure de bois : 200-500

    Je ne peux expliquer pourquoi un engrais riche comme l’urine peut ‘brûler’ une plante, mais je crois bien que c’est le cas pour l’avoir vérifié un peu avec l’urine pure et de jeunes racines. On dit en général des engrais frais qu’ils risquent de ‘brûler’ une plante. Cela viendrait des bactéries qui s’y trouve je suppose par évacuation par les intestins et le colon. Mais dans l’urine, il n’y a pas de bactéries normalement (sauf que Science et Avenir a révélé que oui finalement bien qu’on a longtemps cru le contraire. Mais ne cherchons pas la petite bête… On trouve confirmation aussi sur le net que l’urine est stérile). Alors diluons-la et économisons l’eau pure en la recyclant au jardin, un geste écologique et utile. Bien vu.

  10. J’ai une livèche au jardin; mon fils déteste cette plante si bien qu’il ne ratait pas une occasion de l’uriner dans le but de la détruite; conséquence : cette livèche est la plus belle du quartier !

  11. bonjour : je suis très épaté pour les résultats de l urine sur les plantes . En se qui me concerne je l utilise comme traitement anti mousse . je produit beaucoup de fer ,donc pas mal . Le seul problème est l odeur ,mais on si fait

  12. Bonsoir, je confirme : excellent anti-mousse, bien plus efficace que le sulfate de fer ! Mais pour traiter 200 m2, il faudrait avoir une équipe de foot (non-dopée) à disposition… Merci pour tous ces conseils précieux.

  13. Je suis né dans une ferme et nous “pissions” tous dehors, nous n’avions pas de toilettes ! le fumier et le purin des vaches, cochons, chevaux étaient l’engrais principal de toutes les cultures et il était facile de faire la différence de résultat en fonction de l’irrégularité des épandages, je fais toujours profiter mon jardin de ce que je “produis” !

  14. je cultive mon potager en carrés, en 2017 j’ai semé deux carrés des mêmes semences et bien le résultat n’était pas du tout positif, le premier carré à l’urine végétait et le second sans urine m’a donné de belles salades. Donc à voir sur le côté positif de notre urine.

Laisser un commentaire