Les plantes de fiction, de Harry Potter à Avatar

0

Les plantes de fiction sont des plantes inventées, qui n’existent pas dans le monde réel et qui sont issues d’œuvres de fiction. Les plantes de fiction apparaissent au cinéma, à la télévision, dans la littérature ou d’autres médias. Bien souvent, grâce à leurs vertus, bienfaisantes ou malfaisantes, les plantes sauveront le ou les héros. Malheureusement, lorsque les plantes jouent le premier rôle, les végétaux sont franchement méchants. Dans ce cas de figure, les plantes carnivores gardent une place de choix ! Mobiles, rapides, carnivores, mortelles ou intelligentes…les plantes prennent la plus part du temps le dessus sur l’homme, c’est par exemple le cas dans le film “The Ruins” (2008), comme dans d’autres films de science-fiction ou d’horreur !  Malgré tous, les plantes de science-fiction sont t-elles si éloignées de celles qui recouvrent la Terre ?

Les plantes dans l’univers d’Harry Potter !

Les plantes dans l’univers d’Harry Potter

Dans les romans liés à l’univers de Harry Potter, de nombreuses plantes magiques imaginaires sont mentionnées, en voici quelques-unes  :

  • Branchiflore (Gillyweed) : Plante relativement rare qui permet à celui qui la mâche de respirer et de nager facilement sous l’eau. Elle provoque en effet pendant environ une heure le développement de branchies, ainsi que de mains et pieds palmés. En anglais, cette plante est nommée Gillyweed en référence à la giroflée (gillyflower) et aux branchies (gills). Sa première apparition se fait dans le quatrième tome : Dobby la donne à Harry pour l’aider dans la deuxième épreuve du Tournoi des trois sorciers.
  • Bubobulb (Bubotuber) : Plante aux vertus magiques dont le pus odorant permet de soigner toute blessure irritante, notamment l’acné. Cette plante épaisse et noire ressemble aux limaces et se propage au sol en se tortillant comme ces animaux. Chaque pustule contient une importante quantité de pus qui dégage une forte odeur d’essence.
  • Filet du Diable (Devil’s Snare) : Plante qui recherche l’obscurité et l’humidité. Elle est dotée de vrilles longues comme des tentacules pour étouffer ceux qui l’approchent. Plus ses prisonniers gesticulent et plus elle resserre son étreinte. Seule la lumière peut la forcer à libérer ses proies car elle est forcée de se recroqueviller.
  • Saule cogneur (Whomping Willow) : Arbre magique et violent dont un exemplaire est planté dans le parc de Poudlard. Ce saule cogneur sert à dissimuler le passage jusqu’à la cabane hurlante. Dans le cas de cet arbre, le seul moyen connu de le neutraliser est d’appuyer sur une petite racine assez difficile à atteindre ce qui a pour effet de paralyser l’arbre pendant un moment. De plus, “saule cogneur” est un jeu de mots de J.K Rowling avec le saule pleureur, connu pour être humide (donc pleurer) alors que ce saule violent et puissant est tout le contraire.
  • Snargalouf (Snargaluff) : Plante dangereuse carnivore qui ressemble à une souche d’arbre morte lorsqu’elle est dans son état passif. Elle projette sur sa proie des vignes pleines d’épines.

D’autres plantes magiques, citées notamment dans les recettes de potions, sont des plantes réelles ayant des vertus magiques ou médicinales (au moins supposées mais pas toujours prouvées) dans la sorcellerie traditionnelle et la médecine. C’est le cas pour l’achillée sternutatoire, l’aconit napel, l’aconit tue-loup, l’armoise, l’asphodèle, la cranson officinal, la mandragore, la mauve douce, la sauge, ou encore la livèche.

Les plantes indigènes de la planète Pandora (Avatar) !

D’une certaine manière, le film Avatar (2009) de James Cameron créer une véritable rupture en ce qui concerne la symbolique des plantes au cinéma. Celles-ci ne sont plus méchantes, mais au contraire, une source de vie, un lien avec la nature et les esprits. Le peuple des Nav’i est en communion profonde avec une nature élevée au rang de divinité. L’arbre des âmes si important pour les Omaticavas, qui possède une allure de saule pleureur aux fleurs violacées à d’ailleurs été imaginé à partir de la Glycine ! En effet, c’est dans le fameux “Ashikaga Flower Park” de Tochigi au Japon, d’autant plus célèbre depuis la projection du film Avatar de James Cameron s’ inspira certaines des scènes les plus poétiques, notamment dans la balade des glycines.

De nombreuses créatures et plantes imaginaires de Pandora ont été inspirées des créatures sous-marines que Cameron a pu observer lors de ses plongées, notamment lors du tournage de son documentaire Aliens of the Deep en 2005. Ainsi les plantes Helicoradian, qui se rétractent en un clin d’œil au moindre contact, sont inspirées de Spirobranchus giganteus, une espèce de ver tubicole commun dans les mers du monde entier. Et l’idée d’un monde bioluminescent, où les organismes vivants produisent et émettent de la lumière vient également de ce que Cameron a pu observer dans les océans.

plantes avatar (2)

Que ce soit dans l’univers fantastique Harry Potter ou dans l’univers d’Avatar, les plantes ne sont pas si différentes que celles qui poussent dans la vie réelle sur notre planète ! Par ailleurs, les végétaux extraordinaires qui sortent de l’imaginaire des réalisateurs se base presque toujours sur les capacités ou apparences de véritables plantes !

Partager
Article précédentJardiner durablement de Jean-Michel Groult
Article suivantLes bienfaits du jardinage sur la santé !
Jardinier-paysagiste et géographe de formation, je suis passionné par le monde végétal et ses innombrables curiosités. Fondateur du blog Alsagarden et militant d'un jardinage en accord avec la Nature, je suis aussi un jardinier alsacien, fervent défenseur des variétés anciennes, libres et reproductibles.

Laisser un commentaire