Jardinage : Astuces pour planter sans se tromper

0
Planter sans se tromper - Photographie : Eddie Kopp

La plantation est sans doute le geste le plus important à réaliser dans la vie d’une plante, d’un arbre ou d’un arbuste. Il est donc important de bien répondre aux exigences particulières de chaque espèce en lui apportant le soin dont elle a besoin. L’exposition, la nature du sol ou encore le climat, sont autant de facteurs qu’il faut prendre en compte pour effectuer une bonne plantation et assurer la reprise du végétal.

Quand et comment planter ses végétaux ?

Vous devez vous accommoder de votre climat, vous ne pourrez pas planter un laurier rose ou un bougainvillier en pleine terre, n’importe ou ! En ce qui concerne le sol, il existe des manières de modifier son état, sa structure, sa texture ou encore son ph, il est toutefois sage de ne pas oublier que, quelles que soient les astuces que l’on met en place pour remédier aux « imperfections » du sol, il est toujours préférable d’essayer de s’adapter à son milieu; un sol argileux conviendra plutôt aux forsythias ou aux lilas, tandis qu’une terre à tendance sablonneuse verra s’épanouir les tamaris. Enfin, si le soleil n’illumine qu’avec parcimonie votre jardin, optez pour des végétaux adaptés aux milieux ombragés, comme les heuchères ou les hostas par exemple.

De manière générale, tous les végétaux achetés en pot ou en conteneur peuvent se planter toute l’année, hors période de gel, mais si vous en avez la possibilité, il est préférable de planter à l’automne ou en début de printemps. Pour une plantation en été, évitez les périodes de fortes chaleurs qui imposent un arrosage plus important et régulier, les racines de votre nouvelle plante n’ayant pas encore eu le temps de s’enraciner. Installez éventuellement un paillage au pied pour maintenir l’humidité, ce qui facilite l’implantation et la croissance de la plante.

En ce qui concerne les plantes à bulbes, on les plante à l’automne pour celles qui fleurissent au printemps (crocus, tulipe, jacinthe, narcisse, etc) et on plante au printemps les bulbes qui fleurissent durant l’été (canna, dahlia, lys, etc). Pour en savoir plus sur la plantation des bulbes, cliquez-ici : Bulbes : Nos conseils de plantation.

Le choix du contenant est important pour la culture en pot – Photographie : Annie Spratt

Quelle plante pour une culture en pot ?

Vous souhaitez agrémenter votre balcon, votre patio ou encore une petite cour de plantes en pot ? Sachez qu’en pratique n’importe quel végétal peut être cultivé dans un pot, pourvu qu’il soit assez grand ! La culture en pot c’est aussi une manière pratique de cultiver les végétaux qui craignent le froid et qui pourront aisément être rentrer dans votre véranda ou votre cave durant la période hivernale. La culture en pot est aussi idéale pour les végétaux nécessitant un substrat bien spécifique, comme les plantes acidophiles par exemple. Cependant, la culture en pot d’une plante nécessitera plus de soins que si elle était cultivée en pleine terre. En effet, outre la mise en pot vous devrez arroser plus souvent, fertiliser et rempoter tous les 2 à 3 ans. En revanche, des soins tels que le binage ou le sarclage des mauvaises herbes seront évités ainsi que le désagrément des gastéropodes.

Le choix du contenant est important pour la culture en pot, d’un point de vue esthétique bien sûr mais aussi pour le bon développement des plantes choisies. Vous devrez prendre en compte la taille, le volume, la profondeur mais aussi, pour des raisons pratiques, le poids ou la résistance au gel. Contrairement à une plante en pleine terre, une plante en pot, dépend de la quantité et de la qualité du substrat proposé dans un contenant plus ou moins étroit. Ainsi, la culture en pot, implique de connaître encore une fois les besoins exacts de chaque plante afin de pouvoir choisir un substrat adéquat, renseignez-vous préalablement.

Enfin, vous devez toujours installer au fond du contenant une couche drainante de graviers, petits cailloux, ou billes d’argile avant d’installer le substrat. Ce qui permettra de recueillir le trop plein d’eau en cas d’excès d’arrosage et ainsi éviter l’asphyxie des racines. N’hésitez pas à ajouter du sable grossier, du compost et un peu de terre de jardin à votre terreau de remplissage pour composer un bon substrat de culture.


Vous avez aimé cet article sur la plantation ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

 

Laisser un commentaire