Cultiver du Konjac français au potager

0
Jeune pousse de Konjac, culture en pot - Photo : Alsagarden.

Le Konjac, de nom botanique Amorphophallus konjac est une plante vivace de la famille des Aracées qui pousse à partir d’un bulbe sphérique pouvant atteindre facilement 3 à 4 kilos, et parfois jusqu’à 20 kilos après plusieurs années de culture. Cette plante étonnante pousse naturellement en Asie (Chine, Japon, Indonésie, Corée…) où l’on consomme son bulbe de différentes manières depuis très longtemps, à la fois pour ses vertus et pour son intérêt nutritionnel.

Aujourd’hui, les produits alimentaires et cosmétiques issus du Konjac se font une place de plus en plus importante dans les rayons des magasins en occident, et notamment en Europe. Les nouilles à la farine de Konjac ou les éponges de konjac en sont probablement les portes drapeaux (plus d’infos sur les usages de la plante). Le Konjac est aussi une plante très décorative avec sa floraison insolite et immense qui peut atteindre près de 50 cm de hauteur ! C’est une plante à la fois curieuse, facile de culture et intéressante du point de vue culinaire, d’où mon envie de vous faire une petite apologie de cette plante méconnue et de sa culture ! Pourquoi ne pas cultiver du Konjac français dans votre potager ?

Comment bien cultiver et produire le Konjac en France ?

Malgré le fort potentiel agricole et économique du Konjac, sa culture en Europe et en France ne l’est actuellement qu’à l’échelle confidentielle des jardiniers collectionneurs. Le tubercule de l’Amorphophallus konjac est de plus en plus recherché pour ses qualités nutritionnelles et diététiques, au point que la demande est ces dernières années plus forte que l’offre ! Aujourd’hui, la quasi-totalité de la production mondiale de farine de Konjac (environ 30.000 tonnes par an), est réalisé en Chine et au Japon.

Pour garantir un Konjac de qualité, durable et sans traitement, il est donc particulièrement intéressant de le cultiver directement dans son potager. Nous expérimentons sa culture ici en Alsace depuis maintenant plusieurs années, et il s’avère même que sa résistance au froid est assez importante, bien plus importante que le minimum indiqué dans la littérature. En effet, sous une couche d’une vingtaine de centimètre de paillage durant la période hivernale, son bulbe reste en place sans problème dans le sol d’une année à l’autre malgré des températures négatives ponctuelles, de l’ordre de -12/-15°C.

Feuillage du Konjac, vue du dessous – Photo : Alsagarden.

Les bulbes peuvent aussi être retirer du sol pour l’hiver et entreposé au sec jusqu’au printemps, c’est d’ailleurs généralement recommandé surtout dans les sols mal drainés, ou au pouvoir de rétention en eau trop important pouvant conduire au pourrissement des tubercules durant la période de repos végétatif. C’est d’ailleurs de cette manière que la plante est cultivée en Asie. Plus le bulbe est cultiver longtemps, plus son poids devient important. Généralement, la récolte finale est effectuée entre 3 et 4 ans. La première année, les jeunes tubercules d’une dizaine de grammes sont plantés au printemps puis récoltés à l’automne, vers la mi-novembre avant le froid. Ils sont ensuite de nouveaux plantés et récoltés les deux années suivantes avant la récolte définitive généralement la troisième année, pour obtenir des tubercules d’un poids compris entre 1 et 4 kilos.

Pour sa culture, le Konjac apprécie les sols riches en matière organiques, drainés et frais. En ce qui concerne la luminosité, cette plante préfère les expositions mi-ombragées. Évitez donc un emplacement plein soleil surtout aux heures les plus chaudes de la journée qui engendrerait brulure et asséchement du feuillage.

Konjac en pleine terre en Alsace – Photo : Alsagarden

Devenez un pionnier de la culture du Konjac en Europe !

Nous cultivons une souche de Konjac depuis près de dix ans en pleine terre, aujourd’hui parfaitement acclimatée à notre climat. Nous nous sommes appliqués durant toutes ces années à développer, multiplier et sélectionner les plants de Konjac les plus résistants et au meilleur rendement, tout en améliorant nos techniques de culture, en pleine terre et en pot. Avec notre expérience dans la culture et la récolte de ce tubercule, nous sommes maintenant prêts à proposer à la vente des bulbes et jeunes plants aux jardiniers amateurs et aux maraichers souhaitant développer sa culture en France et souhaitant proposer une alternative au Konjac produit et importé d’Asie.

Vous souhaitez devenir pionnier en France de la culture du Konjac ? Rendez-vous dans notre boutique en ligne pour commander, selon la saison, des jeunes plants ou des bulbes ! Vous êtes maraicher et vous seriez intéressé par la culture du Konjac à une échelle plus importante, contactez-vous pour plus d’informations, ou pour toute demande technique ou tarifaire.

– ACHETER DES PLANTS DE KONJAC FRANÇAIS –

Laisser un commentaire