Bohemia nivea, la plante à billets

0

Connaissez-vous la « Plante à billets » ? C’est une plante textile qui porte le nom botanique de Boehmeria nivea. Aussi appelée « Ramie, « Ortie de Chine » ou encore « Ortie blanche », cette plante de la famille des Urticacées est connue et utilisée depuis des milliers d’années. Le pedigree de la Ramie remonte à l’époque des pharaons égyptiens, quand elle était tissée pour la confection de linceuls qui enveloppaient les momies. Remarquée pour sa rigidité et sa capacité à conserver sa structure, elle sera également utilisée pour la confection de vêtements, de filets de pêche, de papier à cigarettes et même pour la fabrication du papier monnaie pour la Banque de France !

Les caractéristiques exceptionnelles de la plante à billets !

La Ramie (Boehmeria nivea) produit des fibres constituées d’une cellulose de très bonne qualité et permettent la fabrication de papier et de tissu très résistants. Ainsi, un fil de ramie de la grosseur d’un fil à coudre ne peut pas être cassé à la main. Ces fibres très solides, imputrescibles et brillantes ont valu aux tissus qui en résultent le surnom de soie végétale.

De la part ses qualités et sa grande résistance au pliage, la Banque de France l’utilise dès la fin du XIXe siècle pour fabriquer son papier fiduciaire authentique destiné à la confection des billets. Le papier est conçu à partir de fibres de ramie et de coton à une proportion gardée secrète. Encore aujourd’hui, les papiers des billets français ainsi que la plupart des billets étrangers sont fabriqués ainsi avec des fibres de Ramie.

La Ramie (Boehmeria nivea) au Jardin Botanique Jean-Marie Pelt de Nancy – Photographie : Alsagarden.

Vous avez aimé cet article sur la plante à billets ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

 

Laisser un commentaire