Artemisia annua : Une plante médicinale à fort potentiel thérapeutique

L’armoise annuelle (Artemisia annua) est une plante annuelle, originaire de Chine et naturalisée en Europe. Elle est utilisée par les herboristes chinois depuis plus de 2.000 ans dans le traitement de nombreuses maladies. L’une des substances actives extraite de ses feuilles possède la faculté de combattre efficacement le paludisme, mais pas seulement puisque une étude à mise en évidence sa stupéfiante efficacité contre certains cancers.

L’Armoise annuelle, une plante médicinale pleine d’avenir !

En effet, l’armoise annuelle est utilisée par les herboristes chinois depuis longtemps dans le traitement de nombreuses maladies, telles que des dermatites ou bien encore contre la malaria depuis l’antiquité. La plante contient de l’artémisinine, une substance qui s’est révélée efficace à titre curatif, et non préventif, contre des formes graves de paludisme. C’est donc une alternative simple à la portée des populations soumises à ce fléau. Comme le rappelle le magazine Alternative santé : “Le paludisme est une maladie qui, en dépit des statistiques officielles, reste la plus ravageuse de la planète”.

De multiples études scientifiques confirment cette propriété et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) encourage des programmes de soins et de culture. Bien que des résultats acceptables soient obtenus avec des cures sous forme de tisanes, à utiliser au moment des fièvres, cette utilisation en tisane est également fortement déconseillée par l’OMS car cette approche pourrait favoriser la résistance du parasite à la molécule active (Voir la publication). Bien que l’application du principe de précaution de la part de l’OMS soit louable, certains font remarquer qu’aucune forme de résistance à l’artémisinine n’a été enregistrée en Chine, alors que cette tisane est utilisée seule depuis près de 2000 ans !

Drs Henry Lai et Narendra Singh, de l’université de Washington, ont mis en évidence l’efficacité de l’artémisine contre des cellules cancéreuses. Cette étude arrive à la conclusion que cette molécule pouvait détruire rapidement près de 30% des cellules cancéreuses du poumon. Mais en la combinant avec du fer, elle éradique jusqu’à 98% des cellules cancéreuses, en seulement 16 heures. Comme le précise le département de bio-ingénierie de l’Université de Washington, la recherche sur l’artémisinine et le cancer est dans un stade très précoce et uniquement expérimentale. De vaste études sur les utilisations de la plante et de ses propriétés à des fins thérapeutiques sont encore en cours actuellement. Attention, toutes les informations en rapport avec la médecine et la vertu des plantes n’est qu’informatif, merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.

artemisia annua (2)
L’armoise annuelle (Artemisia annua) – Source : Alsagarden

Comment cultiver l’Artemisia annua dans votre jardin ?

Les graines d’Artemisia annua sont très petites, pour réaliser le semis il est préférable de les mélanger avec du sable fin. Le semis s’effectue vers la fin du mois d’avril en terrine à une température de 20°C, le substrat doit être meuble et légèrement humide jusqu’à la germination (sous 7 jours).

Un repiquage en pots est nécessaire environ 2 à 3 semaines après la germination, en repiquant chaque plant dans de petits pots. Puis quand les plants ont atteint une hauteur de 15 cm, et que les gelées ne sont plus à craindre, on peut les repiquer en pleine terre en veillant à conserver environ 80 cm d’espacement. De culture facile, cette plante vigoureuse et sans entretien apprécie tout particulièrement les expositions bien ensoleillées ainsi que les sols secs. En France, la plante peut atteindre une hauteur de plus d’un mètre.

Sources : Alternativesante.fr, Wikipedia.org, Depts.washington.edu, Who.int.

6 Commentaires

Laisser un commentaire