Aji Charapita, le piment le plus cher au monde

0

Avez-vous déjà entendu parler du Piment Aji Charapita ? C’est un piment sauvage du Pérou qui produit de petits fruits ronds orangés de 1 cm de diamètre. Ce piment qui est le plus cher au monde, possède une saveur particulière, piquante très fruitée donnant un goût tropical aux sauces et aux plats. Encore très peu cultivé dans le monde et encore moins en Europe, ce piment rare a conquis en quelques années le monde de la gastronomie aux USA, et aujourd’hui il fait fureur auprès de tous les grands chefs étoilés qui le considère comme le must du piment et se l’arrache à prix d’or.

L’une des épices les plus onéreuses au monde !

S’il est encore quasiment inconnu en Europe, le Aji Charapita fait déjà le bonheur des restaurants étoilés outre-Atlantique. Surnommé « la mère de tous les piments », le Aji Charapita coûte environ 25.000 $ le kilogramme, faisant de lui le piment le plus cher du monde et l’une des épices les plus onéreuses, tout comme la vanille ou le safran. Ce piment sauvage est difficile à se procurer ailleurs qu’au Pérou et n’est pas encore cultivé à grande échelle, ce qui explique son prix exorbitant.

Le Piment Aji Charapita, « la mère de tous les piments » – Photo : Lucas HEITZ, le jardinier curieux.

Comment cultiver ce piment en France ?

Encore absent des étales françaises, ce piment se cultive cependant très bien chez-nous. Le semis s’effectue au printemps (en intérieur ou en serre chaude), à une température de 20-25°C entre le mois de février et le mois de mai. De culture facile, la plante est assez compacte, bien ramifiée et prend naturellement une forme ronde d’environ 40-50 cm de hauteur. La récolte d’environ 80 petits fruits intervient entre 120 et 140 jours après le semis.

— ACHETER DES GRAINES DE PIMENT AJI CHARAPITA —


Vous avez aimé cet article sur le piment le plus cher du monde ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

Laisser un commentaire