Adopter des poules dans son jardin, une bonne idée ?

1

Quel bonheur de retrouver dans son assiette des œufs frais, pondus du jour ! Élever dans son jardin quelques charmantes petites poules pondeuses n’est-ce pas là, une suite logique du jardin nourricier. Pourtant, les jardiniers restent réticent à en adopter : Le jardin peut il vivre en harmonie avec des poules ? Quelles sont les contraintes et les bénéfices des poules au jardin ? Quelles conditions sont requises pour avoir des poules dans son jardin ? Quelle est la législation en vigueur ? Toutes les réponses à vos questions sont dans cet article !

Adopter des poules dans son jardin (1)
Couple de Padoue chamoisée. Une race européenne ancienne qui était déjà connue au XVIIIe siècle.

Poules et jardin, une harmonie tout à fait possible !

En respectant certaines règles, les poules seront vos alliées au jardin. En effet, en plus de vous fournir des œufs frais pratiquement toute l’année, les poules se régalent des petites limaces, escargots et autres insectes nuisibles. Elles aident aussi à désherber le jardin, grâce à elles plus de mousse dans la pelouse, oubliez le scarificateur ! Au verger, les fruits des arbre fruitiers tombés au sol sont vite consommés, ce qui évite les guêpes !

Également, elles permettent d’animer un peu plus le jardin et font la joie des enfants qui apprendront avec plaisir à s’en occuper. Omnivores, elles mangent vos déchets de cuisine…les épluchures de légumes, les pâtes, les salades, les fromages, elles dévorent également les déchets du potager (fanes de carottes, cosses de pois …). Un seul volatile consomme en effet jusqu’à 150 kg de déchets par année. En échange, elles fournissent de l’engrais pour vos plantes puisque leurs fientes sont très riches en nutriments et une bonne source d’azote pour le compost.

Cependant, il faut savoir qu’il est dans la nature d’une poule de gratter la terre. Toutefois, si vous lui offrez un espace suffisamment grand pour vivre, ce phénomène sera limité. Au printemps, ne laissez pas les poules vagabonder dans le potager où vos semis et plantations en prendraient un coup ! A la campagne ou en ville, les attaques de prédateurs (chat, renard, fouine…) sont à prévoir. Enfermez bien vos poules pour la nuit, et prévoyez leur un poulailler sécurisé.

Adopter des poules dans son jardin (2)
La Poule-Soie, anciennement “Nègre-soie” est une race au plumage très duveteux !

Ce que dit la lois concernant les poules, le poulailler et les potentielles nuisances !

Il n’y a pas de réglementation particulières à observer si l’on a juste quelques poules (au maximum 50) dans son jardin. Mais comme dans toute réglementation, il y a des cas particuliers. En effet, certaines municipalités et lotissements liment ou interdissent les animaux de basse-cour, renseigner vous auprès de votre mairie.

En ce qui concerne le poulailler, si la surface dépasse 20 m2 sur 2m de hauteur, il faut au préalable de la construction un permis de construire. Aucune distance légale entre la clôtures et le poulailler n’est imposée pour les élevage de moins de 10 animaux. Au-delà, vous devez garder une distance de 25 mètres des habitations et 50 mètres lorsque vous avez plus de 50 poules.

Les voisins peuvent ne pas apprécier les nuisances, comme le chant du coq à l’aube ou encore les odeurs, selon le code de la santé publique (article R 1334-31) vous devez veiller à ce que vos animaux ne portent pas atteinte à la tranquillité ou à la santé de vos voisins. A défaut d’une solution à l’amiable, c’est le juge d’instance qui règle le litige. Il est aussi bon de savoir que si une de vos poule s’échappe chez le voisin, vous en êtes responsable tout comme des dégâts causés (articles 1382 et 1384 du code civile).

Adopter des poules dans son jardin (3)
Deux coqs Chabo (anciennement Nagasaki), une très jolie race de poule naine d’ornement.

Ainsi, les poules véritables alliées du jardinier sont des animaux domestiques rustiques et très dociles qui peuvent aisément vivent en harmonie dans nos jardin. Alors, dès demain, adoptons des poules ! Pour en savoir plus est notamment comment les choisir et bien s’en occuper, je vous conseille l’ouvrage de Jean-Michel Groult : Quelques poules dans mon jardin et pour construire soi-même le poulailler, découvrez l’ouvrage très pratique de Hervé Husson : Construire un poulailler.

1 Commentaire

Laisser un commentaire