Poireau : Vertus et bienfaits sur la santé

0

Sans aucun doute l’un des plus populaires de nos légumes, le poireau cultivé (Allium porrum) est une plante potagère bisannuelle issus d’une variété d’ail originaire du Proche-Orient. Ce légume très anciennement connu est depuis toujours lié à l’histoire des civilisations. Assyriens, Chinois, Hébreux et Egyptiens consommaient et aimaient le poireau. Il paraîtraît même que le pharaon Chéops offrait des bottes de poireaux pour récompenser ses meilleurs guerriers. L’empereur romain Néron fut surnommé le « porrophage » car il en consommait, paraît-il, de grandes quantités pour s’éclaircir la voix. Cette plante figurait également parmi les plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis au Moyen Âge.

Le poireau et ses bienfaits sur la santé !

Les Grecs et les Romains, considéraient le poireau à la fois comme un légume et un véritable remède ! “Augmentation de la diurèse et du lait des nourrices, guérison de la phtisie, accroissement de la fécondité des femmes” sont autant de vertus qu’Hypocrate reconnaissait à ce super légume. Néron faisait lui-même régulièrement des cures de poireau afin d’avoir une plus belle voix. C’est pour cette raison qu’on le surnommait « le mangeur de poireau » !

Aujourd’hui encore, le poireau est utilisé par les personnes qui souffrent de rétention urinaire, sous forme bouillon ou décoction de graines dans du vin blanc. En cas de constipation, vous remarquerez que le poireau agit salutairement sur l’intestin. Il est aussi très efficace contre les inflammations aiguës et chroniques des voies respiratoires. Son sirop fait des miracles en cas d’extinction de voix, d’enrouement, de toux, de pharyngites et trachéites. Nos grands-mères l’utilisaient aussi contre les furoncles, les angines et les gonflements goutteux articulaires, en cataplasme calmant. Appliqué sur le bas du ventre, il favorise également l’émission d’urine. En lotion, le suc du poireau embellit le visage, en supprimant les rougeurs et les boutons. Il soulage aussi les piqûres d’insectes.

Poireau  Vertus et bienfaits

Comment déguster le poireau !

Les poireaux, dont le goût est intermédiaire entre ceux de l’oignon et de l’asperge, se consomment cuits. On peut les manger froids en vinaigrette, mais ils entrent le plus souvent dans la préparation de plats chauds comme les potages, les tartes, les quiches, les pot-au-feu ou les potées. Le poireau se consomme aussi cuit à la vapeur ou à l’eau. Sauté, il accompagne à merveille poissons et crustacés. Moins courants mais tout aussi succulents que les poireaux cuits, les jeunes poireaux crus en salade vous surprendront ! Le poireau est un formidable légume, à la fois riche en fibres et pauvre en calories.

Pour ses vertus et bienfaits on l’utilise en bouillon, en sirop ou encore de manière externe :

  • Le bouillon de poireau : On peut le boire comme une tisane, pour ses propriétés diurétiques. On dit que sa consommation régulière assure à la peau sa beauté et en évite le vieillissement prématuré.
  • Le sirop de poireau : Obtenu en mélangeant cette décoction forte et prolongée à son poids de miel. Très efficace contre les inflammations des voies respiratoires.
  • Utilisations externes du poireau : En cataplasme, les feuilles de poireau bouillies que l’on applique chaudes (contre les affections précitées). En décoction, donne un joli reflet aux cheveux bruns.

Allium_porrum_Poireaux

Comment cultiver le poireau ?

Pour sa culture, le poireau préfère un sol frais, profond et riche en humus. C’est une plante très rustique, qui supporte bien le froid de l’hiver. La période de semis de poireaux s’étale du mois de février au mois de septembre. Le semis d’hiver peuvent commencer relativement tôt, à condition d’avoir un local abrité à une température de 15°C minimum. Pour obtenir une récolte de printemps, le semis s’effectue en pleine terre entre aout et septembre. Pour une récolte d’été, semez sous abri dès février. Et enfin, si vous souhaitez avoir une récolte automnale, semez les graines entre avril et mai.

Le repiquage des jeunes plants s’effectue lorsque les tiges ont la taille d’un crayon après les avoir « habillés » (c’est-à-dire avoir raccourci les feuilles et les racines). Un repiquage profond favorise la longueur du fût. Lors de la mise en terre des poireaux, respectez une distance de 30 à 40 cm entre chaque plant. En ce qui concerne les associations de culture avec le poireau, il convient de le cultivé près des carottes, du céleri, des fraisiers, des oignons, des tomates, de la laitue, de la mâche, ou des asperges. Évitez les haricots, les blettes, les choux, et les pois. La récolte des poireaux intervient de 5 à 7 mois après la plantation. On pratique le buttage pour augmenter la longueur de la partie blanche. Les poireaux peuvent se conserver en terre, ou en jauge abritée pour pouvoir les récolter par grands froids.

Laisser un commentaire