Lutter contre la piéride du chou

0
875

Vous avez sans doute déjà vu ce grand papillon blanc aux petites tâches noires survoler votre potager, il s’agit de la piéride ! C’est un lépidoptère indigène de nos régions dont les chenilles se nourrissent essentiellement de feuilles de choux et peuvent engendrer de sérieux dégâts sur vos cultures, du début du printemps jusqu’à l’automne ! Alors comment prévenir et lutter contre la piéride du chou, de manière naturelle ?

Une petite chenille qui peut faire de gros dégâts !

La chenille de la piéride du chou est très vorace et commence à s’alimenter dès sa naissance. Ses plantes-hôtes sont principalement les choux : chou pommé, chou frisé, chou de Bruxelles, chou-fleur, brocoli…mais aussi les navets, les capucines, le cresson, le colza, les crucifères sauvages et la giroflée. On reconnait cette chenille grâce à sa couleur vert-grisâtre pouvant mesurer jusqu’à 5 cm de long.

Les chenilles, lorsqu’elles sont peu nombreuses et au début de leur développement, se contentent de faire quelques trous dans les feuilles les plus externes. Elles gagnent ensuite le cœur des choux et en cas de forte infestation, il peut ne subsister au potager que des « squelettes » de choux, les chenilles ne laissant que les grosses nervures des feuilles.

Éclosion des chenilles du piéride du chou – Photo : Alsagarden.

Comment lutter contre la piéride du chou sur vos cultures ?

Comme toujours au potager, la première mesure de lutte réside dans la prévention. Vous pouvez planter à proximité de vos choux, des plantes répulsives comme les tomates, les céleri et aromatiques comme la menthe, la mélisse, le romarin, le thym, l’absinthe, la sauge ou la verveine, qui ont la réputation d’éloigner les piérides adultes à la recherche de plantes hôtes pour leur ponte.

Certains purins de plantes perturbent l’odorat des piéride et certains sont relativement efficaces. C’est le cas du purin de feuilles de tomates, d’absinthe ou encore de tanaisie, en savoir plus sur la fabrication des purins. Plus surprenant, selon une étude publiée par Renwick et Radke en 1985, la piéride lorsqu’elle perçoit l’odeur de tissus végétaux de crucifères endommagés, croit avoir affaire à une plante où des chenilles de lépidoptères sont en plein développement. Pour augmenter les chances de survie des œufs qu’elle pondra, elle évite donc les plantes qui ont une forte odeur de chou endommagé. Pulvériser du purin de chou est donc particulièrement conseillé ! Enfin, sachez que l’installation d’un filet de protection à mailles assez fines peut également être une solution pour empêcher les papillons de venir pondre sur vos plantes.

— LUTTER BIO CONTRE « LES INDÉSIRABLES DU POTAGER » —


Vous avez aimé cet article sur la lutte contre la piéride du chou ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

Laisser un commentaire