Le Melon de Lunéville, une variété ancienne de Lorraine !

2
Le melon de lunéville en culture dans les serres de l'école de roville - Photo : Mélissa Grillot / Roville.fr

Connaissez-vous le Melon de Lunéville ? C’est une variété ancienne que l’on doit à Stanislas 1er, roi de Pologne et duc de Lorraine. Il se délectait de ce fruit à la chair sucrée et délicieuse, au point d’en faire des indigestions ! Issu du croisement naturel entre un melon ‘Noir de Carmes’ et un melon ‘Prescott’, cette belle variété peut peser jusqu’à 2,5 kg.

L’histoire du Melon de Lunéville !

Stanislas Leszczynsk, roi de Pologne et duc de Lorraine, contemporain de Voltaire et Montesquieu, fût un véritable passionné de jardins et fin gastronome. Il raffolait dit-on du Melon de Lunéville qui était sa gourmandise préférée, qu’il se faisait régulièrement servir en son duché, au point d’en avoir des indigestions. Il se délectait tant de ce fruit qu’il a fait développer à foison les melonnières dans la région. Ce qui amène en 1874, le comte Léonce de Lambertye, Lorrain d’origine et ingénieur agronome, à éditer un livre sur la culture du melon à l’air libre. Ouvrage généreusement offert aux habitants pour promouvoir le melon.

Cependant après la seconde guerre mondiale, la culture du melon de Lunéville a progressivement laisser la place a d’autres variétés plus productives et avec une conservation plus longue…au point que cette variété ancienne a presque disparue ! On doit sa survie à une poignée de jardiniers passionnés, Messieurs L’Huillier, Smouts et Ravaillet, qui en ont continué la production à titre privé dans un coin de leur potager et à la société d’horticulture de Lunéville pour avoir relancé sa culture ces dernières années.

Le fruit du Melon de Lunéville en cours de maturation – Photo : Lucas Heitz / Alsagarden.com

Comment bien cultiver le Melon de Lunéville ?

Sa culture est facile mais mérite tout de même quelques conseils. Le Melon de Lunéville comme toutes les variétés anciennes de melon demande une exposition chaude et ensoleillée. Le semis s’effectue de mars à juin, sous serre au départ ou en intérieur à une température de 20-25°C avant repiquage en pleine terre lorsque les gelées ne sont plus à craindre. Lors de la plantation, veillez à bien garder un espacement d’environ 1m entre chaque plant. Appréciant les sols riches et profonds, n’hésitez pas à décompacter un peu la terre avant la plantation et à ajouter un peu de compost.

Enfin, sachez que l’arrosage doit être régulier mais limité, afin de maintenir le sol frais mais surtout pas inondé.  Il ne faut pas mouiller le feuillage afin d’éviter l’apparition des maladies et notamment des champignons. Cette variété ancienne nécessite d’être taillée plusieurs fois pour diminuer le nombre de fleurs, afin d’obtenir un bon rendement. Les fruits sont a maturité entre juillet et aout, et leur chair sucrée est délicieuse. Le Melon de Lunéville s’accommode parfaitement en entrée, dessert ou encore sous forme de confiture.

Confiture de melon de Lunéville de l’épicerie Lapin d’épices de Nancy – Photo : Lapindepices.blogspot.fr

DÉCOUVRIR TOUTES NOS VARIÉTÉS ANCIENNES


Vous avez aimé cet article sur cette ancienne variété de melon ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

2 Commentaires

    • Bonjour Jean-Claude Pladys ! Effectivement, Jean-Pierre Coffe a également fait la promotion de différentes variétés anciennes et notamment du Melon de Lunéville 🙂

Laisser un commentaire