L’Asiminier, un arbre fruitier rare et prometteur

0

L’Asiminier trilobé, de nom botanique Asimina triloba est un petit arbre fruitier, également connu sous le nom de « Paw Paw », à ne pas confondre avec la Papaye (fruit du papayer). Appartenant à la famille des Annonacées comme la pomme-cannelle, l’Annone et le Corossol, cet arbre fruitier rustique à l’allure exotique est natif des États-Unis, où son fruit connait un véritable regain d’intérêt ces dernières années, à l’image de nos légumes oubliés !

Le fruit préféré de George Washington !

Depuis maintenant quelques années, cet arbre fruitier fait un retour en force aux USA après avoir été un peu oublié. Les premiers écrits concernant les « pawpaws » datent du compte rendu de l’expédition du Conquistador Hernando de Soto qui trouva en 1541 des tribus amérindiennes qui cultivaient le fruit à l’Est du Mississippi.

On retrouve aujourd’hui le fruit, l’asimine, un peu partout : dans des milk-shakes, des crèmes glacées, des smoothies, des yaourts, des muffins et même dans certaines bières…il faut dire qu’il est difficile de résister à cette plante et à ses fruits, dont la texture et la saveur ne sont pas sans rappeler la mangue et la banane. Un fruit qui était, paraît-il, le dessert favori de George Washington !

L’asimine détient d’ailleurs le record du plus gros fruit comestible issu d’un arbre originaire des États-Unis. Les fruits d’environ 15 cm sont généralement consommés frais. Cependant, ils peuvent être conservés durant 2-3 jours à température ambiante, et environ une semaine au réfrigérateur.

Le fruit de d’Asiminier (Asimina triloba) !

Comment cultiver l’Asiminier en France ?

Très peu cultivé en Europe, l’Asiminier mériterait pourtant une place de choix dans nos vergers et jardins. Bien que d’allure tropicale, cet arbre fruitier est tout à fait rustique dans nos régions. Il peut résister à des températures extrêmes, allant jusqu’à -20/-25°C.

De culture facile, ce fruitier apprécie les expositions ensoleillées ou mi-ombragées ainsi que les sols riches, frais et profond. Une fois planter, il ne reste quasiment plus qu’à le regarder grandir, il ne demande aucun entretien particulier, mise à part mise en place d’un paillage et un arrosage lorsque de périodes prolongées sans pluie durant les premières années !

— ACHETER DES GRAINES & PLANTS D’ASIMINA TRILOBA —


Vous avez aimé cet article sur l’Asimina triloba, cet arbre d’avenir ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une fois par mois !

Laisser un commentaire