L’art de bien rempoter les plantes

0

Le rempotage d’une plante est une opération facile à réaliser et indispensable pour tous les végétaux cultivés en pot ou conteneurs ! Visant à permettre un meilleur développement des racines et ainsi un bon développement de la plante elle-même, le rempotage est est la fois utile pour que les racines puissent trouver la place dont elles ont besoin, mais aussi pour renouveler la matière organique et les éléments fertilisants dont la plante se nourrit. On rempote plus particulièrement les plantes d’intérieur mais toutes les plantes en pot, arbustes et fruitiers cultivés en bac méritent un rempotage régulièrement. Suivez nos conseils pour rempoter vos végétaux sans fausse note !

Le printemps et l’automne, deux périodes favorables au rempotage !

D’une manière générale, le printemps et l’automne sont deux saisons particulièrement favorables au rempotage des plantes cultivées en bacs ou en pots. Que ce soit une plante d’intérieur ou d’extérieur, le rempotage est à prévoir tous les deux ans environ ! Différents signes indiquent un besoin de rempotage : Lorsque la croissance de la plante se ralentit et que son développement stagne, lorsque des racines sortent par le trou de drainage ou encore lorsque l’on observe que les racines buttent contre la paroi et forme des chignons de racines.

rempotage
Une plante nécessitant un rempotage – Photo : Alsagarden.com

Les différentes étapes pour bien réussir le rempotage !

Dans un pot d’un diamètre supérieur à l’ancien, déposez en son fond une couche de drainage de quelques centimètres (gros cailloux, graviers ou billes d’argiles). Ajoutez quelques centimètres de substrat (adapté à la plante que vous rempoter) au fond du pot. Préparez la plante au rempotage en l’arrosant copieusement avant de la libérer de son pot. Profitez de cette étape pour supprimer les racines mortes, abîmées et fragiles à l’aide d’un sécateur bien aiguisé. Après avoir dénoué avec délicatesse ses racines et disposé la motte au milieu du pot, remplissez les vides restant entre la motte et les parois avec du substrat neuf. Arrosez abondamment, et tassez-bien la terre. Si le substrat se tasse trop au bout de quelques jours, rajoutez-en.

Trois astuces pour assurer une bonne reprise de la plante !

1.) N’hésitez pas à rempoter votre plante dès son achat. Son substrat contient généralement un substrat à forte teneur en tourbe qui  facilite l’enracinement au début mais qui peut porter préjudice à la santé de votre plante sur le long terme.

2.) N’apportez jamais d’engrais à une plante fraîchement rempotée. Le substrat utilisé pour le rempotage contient suffisamment d’éléments nutritifs pour combler les besoins du végétal pendant les 6 mois à venir.

3.) Si le rempotage est bien régulier, c’est-à-dire tous les ans ou tous les deux ans, la plante s’adapte et produit des petites racines en grande quantité. Son système racinaire se ramifie davantage, son feuillage et sa floraison sera ainsi d’une plus grande qualité.


Vous avez aimé cet article sur le rempotage ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

Laisser un commentaire