L’Angélique, du jardin à la cuisine !

0

L’Angélique vraie (Angelica archangelica), aussi appelée Angélique officinale est une plante de la famille des Apiacées, généralement cultivée comme plante condimentaire, aromatique et médicinale pour ses pétioles, tiges et graines très aromatiques et pour sa racine utilisée en phytothérapie. Autrefois, cette plante était aussi considérée comme magique ! Aujourd’hui, c’est une plante est assez peu cultivée, bien qu’elle possède de nombreuses qualités. Découvrez pourquoi l’angélique a tout sa place dans votre jardin !

Une plante magique contre les envoutements de sorciers !

Au Moyen-age, on attribuait à cette plante des vertus magiques. Elle servait notamment à conjurer les envoûtements des sorciers et en tant qu’amulette afin de protéger des maléfices de toute nature ! A la Renaissance, on la surnommait « racine du Saint-Esprit », car les moines lui attribuaient des vertus exceptionnelles comme celles de prévenir les maladies graves, notamment de la peste ou encore de neutraliser le venin de serpent.

L’Angélique est une plante de culture facile !

Comment cultiver l’Angélique dans son jardin ?

L’angélique est une plante qui apprécie un sol frais, voire humide, légèrement acide ; elle supporte très bien le froid et se multiplie par semis en été (de juillet à septembre). C’est une plante bisannuelle, très aromatique, pouvant mesurer entre 80 cm et 1,5 m de hauteur. La première année, l’angélique développe sont système racinaire ainsi que son feuillage. La récolte se fait donc la seconde année pour les pétioles et tiges coupés (avant la floraison), et la troisième année pour les graines.

 — ACHETER DES GRAINES D’ANGÉLIQUE — 

angélique (2)
Tiges fraiches d’Angélique (Angelica archangelica).

Comment utiliser l’Angélique en cuisine ?

Les tiges et les pétioles de l’angélique sont utilisées en pâtisserie et confiserie sous forme de fruits confits, confiture ou comme liqueur. C’est notamment une spécialité de la ville de Niort depuis le XVIIIe siècle. L’angélique était aussi d’un usage traditionnel en Auvergne, où on en récoltait encore 250 tonnes par an au milieu du XXe siècle. Les feuilles tendres finement ciselées peuvent servir de condiment pour aromatiser de nombreux plats, notamment les salades et les potages. La plante dégage un puissant parfum aromatique, ajoutez-en avec modération !

Les graines et les pétioles des feuilles entrent dans la composition de nombreuses liqueurs et élixirs stimulants aux propriétés médicinales. C’est le cas de “l’eau des Carmes”, une potion alcoolisée stimulante qui contient quatorze plantes et neuf épices, dont l’angélique. L’angélique entre également dans la composition de La fameuse “Bénédictine”, une boisson alcoolisée digestive fabriquée à Fécamp en Normandie.

Laisser un commentaire