La tanaisie, véritable insecticide naturel

0

La tanaisie est une plante herbacée au feuillage très découpé et à la floraison jaune estivale qui est cultivée depuis fort longtemps, à la fois comme une plante décorative, médicinale et aromatique. De plus, cette plante exhale un parfum prononcé qui éloigne de nombreux insectes ravageurs. En effet, la tanaisie s’impose aussi comme l’un des alliés préférés des jardiniers grâce à ses propriétés fongicides et insectifuges. Simplement en association de culture, mais aussi grâce à des recettes simples avec ses feuilles et ses fleurs, on peut même la transformer en un puissant insecticide et fongicide naturel !

Les innombrables usages de la Tanaisie :

La tanaisie trouve des usages forts intéressants au jardin et/ou au potager grâce à ses propriétés répulsives naturelles contre les aleurodes, les doryphores, les acariens, les carpocapses, les limaces, les punaises, les tiques, les mites ou encore les puces. Pour cette utilisation, ce sont les fleurs séchées qui sont préparées en décoction. En purin, macération et infusion, elle est également efficace pour éloigner les insectes et prévenir les maladies cryptogamiques telles que le mildiou ou la rouille.

-L’infusion de tanaisie : Pour cette préparation, récoltez et hachez 300 grammes de tanaisie fraîche que vous verserez dans un récipient non métallique. Faites bouillir un litre d’eau de pluie et versez-le dans le récipient. Laissez infuser et filtrez après une journée. Avant d’utiliser l’infusion, veillez à la diluer à 10 %. Cela est efficace pour protéger les pois, les épinards, les salades et les haricots contre la mouche des semis ou les mures, framboisiers et fraisiers contre les acariens.

-La macération de tanaisie : Coupez finement 30 grammes de fleurs séchées puis laissez les macérer durant trois jours dans un litre d’eau de pluie, toujours dans un réception non métallique. La macération est efficace pour prévenir l’apparition de la rouille ou du mildiou sur vos plantations de pommes de terre et de tomates.

-Le purin de tanaisie : La réalisation du purin nécessite de mélanger dix litres d’eau et deux kilos de tanaisie (feuilles et fleurs). Placez le tout dans un coin ombragée, posez un couvercle et veillez à réaliser un brassage chaque jour. Après deux semaines, des bulles devront normalement se former. Ce phénomène indique que le purin peut être employé. Pulvérisez le purin dilué à 20% sur toutes les parties aériennes des plantes que vous désirez protéger des parasites ou des maladies fongiques. Le purin de tanaisie peut aussi bien être utilisé en arrosages, dilué à 10%. Cela éloignera par la même occasion les parasites présents dans le sol.

-La décoction de tanaisie : Hachez 30 grammes de fleurs séchées (ou 150 g de fleurs fraîches). Faites-la macérer durant une journée dans un litre d’eau de pluie. Ensuite, faites bouillir puis frémir une vingtaine de minutes en couvrant la casserole. Après une journée, procédez au filtrage. Votre décoction est prête à être utilisée sur vos diverses plantes, fruits et légumes pour lutter contre de nombreux insectes qui déciment votre potager.

Il est important de rappeler ici, que l’emploi d’un insecticide, même entièrement naturel et à base de plantes, n’est pas complétement anodin ! En effet, en tuant un insecte quel qu’il soit, on crée un déséquilibre dans l’écosystème du jardin. Son utilisation curative en tant qu’insecticide est donc à réserver aux cas les plus extrêmes.

La Tanaisie s’utilise aussi en cuisine, mais avec parcimonie !

Employée autrefois comme épice en raison de son parfum de camphre puissant et son goût amer, cette plante aromatique est aussi utilisée en infusion pour la fabrication de sirops, liqueurs, limonades, vins. Au moyen-âge, les paysans utilisaient par ailleurs la tanaisie comme succédané au poivre. Les Russes, quant à eux s’en servaient pour la fabrication de la bière, elle remplaçait le houblon dans le brassage.

Aujourd’hui, les anglais parfume traditionnellement le pudding de Pâques avec de la tanaisie. Utilisée à petite dose, elle donne une touche originale aux salades, sauces ou encore aux viandes braisées. Attention toutefois car la tanaisie peut être toxique, il convient de l’employée à faible dose et avec les plus grandes précautions !

La Tanaisie (Tanacetum vulgare) en pleine floraison !

Comment cultiver la Tanaisie au potager ?

La tanaisie est une plante vigoureuse qui se cultive très facilement. Elle apprécie les emplacement bien ensoleillée ainsi que les sols bien frais, riches et drainants. Très résistante au froid, ou encore à la sécheresse, elle redoute une seule chose, qu’il faudra s’appliquer à éviter : les excès d’eau, notamment l’eau stagnante au niveau racinaire. Au potager, il est préférable de la cultiver un peu à l’écart des autres légumes, car elle possède un effet inhibiteur sur la croissance de certaines plantes herbacées. Placez-là plutôt en bordure de potager.

Le semis de ces graines s’effectue d’avril à juin ou de septembre à octobre, semis en place directement, ou en caissette. Ses graines sont minuscules, lors du semis il convient de ne pas les recouvrir. Tassez simplement pour les mettre en contact avec le substrat et maintenez le tout légèrement humide. La germination intervient généralement entre 20 et 30 jours, selon les conditions de culture.

Lors du repiquage en pleine terre, comptez un espacement de 40 à 60 cm entre chaque plants. Elle peut aussi très bien se cultiver en pot, n’oubliez pas de placer des billes d’argile dans le fond du pot pour le drainage. Elle demandera peu de soin et aura juste besoin d’un peu d’arrosage.

– ACHETER DES GRAINES DE TANAISIE COMMUNE –


Vous avez aimé cet article sur la Tanaisie ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une fois par mois !

Laisser un commentaire