La culture de la Mertensia maritima en hydroponie !

0
1132

Marion Sarlé, maraichère en hydroponie dans le Gers : « L’idée d’une plante au goût d’huître m’a tout de suite séduite, car j’aime collectionner les herbes surprenantes ou rares. Celle-ci m’a vraiment comblé car la saveur est en opposition totale avec son apparence. J’étais un peu sceptique au début, pensant que le goût serait légèrement iodé et dès la première dégustation de feuille j’ai rangé mes doutes. C’était bien une huître que je mangeais, croquante et odorante, il ne manquait plus que le petit filet de jus de citron pour me croire en Bretagne ! »

Mertensia maritima hydroponie (2)
La Mertensia maritima dans la ferme hydroponique, chez Les Sourciers – Photo : © Marion Sarlé

La technique de l’hydroponie appliquée à la Mertensia maritima !

Nous faisons pousser des plantes en utilisant la technique de l’hydroponie donc les racines sont en permanence dans l’eau. Logiquement les plantes aquatiques et maritimes s’y sentent particulièrement bien. Pour l’huitre potagère (Mertensia maritima) nous avons respecté sa période de froid, puis nous l’avons semé dans un mélange de coco, perlite et sable d’atlantique. Ce n’est pas une plante qui germe facilement mais chaque pied peut devenir très grand. Nous transplantons les bébés au stage de cotylédon plus une feuille dans des billes d’argile qui seront positionné sur nos systèmes hydroponique. Pour favoriser sa croissance nous ajoutons en plus de nutriments un peu de bioweed, qui est un mélange d’algues.

Mertensia maritima hydroponie (1)
La souche de la Mertensia maritima, après repos végétatif – Photo : © Marion Sarlé

La première année, il faut surveiller et chasser à la main les pucerons qui sont assez friand de la plante, celle-ci ne donnera que quelques feuilles, mais déjà assez pour nous épater. En hiver le feuillage noircit jusqu’à disparaître complètement mais la racine est bien vivante et au printemps suivant j’observe que la plante s’est démultiplié, ce n’est plus une tête mais une dizaine de tête par pied qui commence à donner des feuilles, puis de grands rameaux de feuilles et enfin de magnifique fleurs qui sont délicieuses elles aussi. Les chefs gastronomiques que nous fournissons sont enchantés de trouver la véritable feuille au goût d’huitre dans le Gers !

Laisser un commentaire