Désherbants naturels : 10 Alternatives écologiques au Roundup

6
6438

Vous l’avez sans doute déjà entendu aux informations, c’est bientôt la fin du Roundup, le produit herbicide star de la multinationale Monsanto…c’est évidement une excellente nouvelle à condition que l’on ne le remplace pas par un autre herbicide coûteux, chimique et nuisible à l’homme et à l’environnement. Dans cet article, je vous propose plusieurs méthodes douces afin d’éviter l’implantation des « mauvaises herbes » dans votre jardin mais aussi comment fabriquer vous-même votre désherbant alternatif et écologique !

Déserbants naturels

10 Alternatives efficaces au désherbage chimique !

1.) L’eau de cuisson : La méthode la plus facile consiste à recycler l’eau de cuisson bouillante de vos pâtes, riz ou pommes de terre pour la verser sur les herbes indésirables !  La pomme de terre possède des propriétés particulièrement intéressantes de désherbant naturel. L’eau bouillante permet de brûler les herbes indésirables, cela fonctionne aussi très bien contre la mousse. Toutefois, prudence : N’utilisez pas d’eau de cuisson salée, car si le sel est efficace comme désherbant, il se stock dans le sol et il est néfaste à la biodiversité.

2.) Le paillage : Sans doute la meilleure des solutions préventives aux plantes adventices. Après un bon binage, déposez une couche d’environ 10 cm de paillis (mulch, broyat de végétaux, tonte de gazon, écorces, BFR…) dans vos massifs de fleurs et autour des cultures en place. Le paillage favorise la vie microbienne tout en limitant l’invasion des mauvaises herbes. Il aide également à maintenir un sol frais et limite ainsi les arrosages.

3.) Les feuilles : Certains végétaux possèdent des feuilles aux propriétés désherbantes, c’est le cas du noyer par exemple qui contient une toxine (juglone) qui, une fois lessivée par la pluie, pénètre dans le sol et se comporte alors comme un puissant herbicide, limitant de ce fait la concurrence par les autres espèces végétales. Il suffit de recycler ses feuilles à l’automne de les broyer (avec une tondeuse ou broyeur à végétaux) et de les étaler sur les endroits à désherber, aux pieds des arbres ou arbustes, dans une cour. Idem pour les feuilles de rhubarbe.

4.) Le purin d’ortie : Habituellement, le purin d’ortie est un engrais, mais de manière concentré, sans dilution, celui-ci se transforme en désherbant. La recette est simple pour 1kg d’orties, ajoutez 10L d’eau de pluie. Laisser macérer de 3 à 4 jours, à une température de 18°C-20°C en mélangeant la mixture une fois par jour. Filtrez et utiliser le produit directement dans un pulvérisateur.

5.) Le purin d’angélique : C’est un autre désherbant écologique également efficace contre les « mauvaises herbes ». Il suffit de faire macérer pendant une semaine, un kilo d’angélique dans 10 litres d’eau et de verser cette mixture sur les herbes à faire disparaître.

6.) Le vinaigre blanc : Pour éliminer les mauvaises herbes indésirables, comptez 1 litre de vinaigre blanc pour un demi-litre d’eau. Cela permettra de désherber une surface d’environ 10 m². Pour une bonne application, utilisez le pulvérisateur par temps ensoleillé. On peut répéter le traitement à plusieurs reprises pour améliorer encore d’avantage l’efficacité. C’est un produit économique et très écologique.

7.) Les cartons : Pour éliminer les mauvaises herbes en place avant de mettre en culture une petite surface tel qu’un carré de fleurs ou le pied d’un arbre par exemple, il suffit de faire écran à la lumière en disposant au sol une couche de carton d’emballage. Légers, les cartons ont tendance à s’envoler, n’oubliez pas de placer des pierres, ou des pavés sur le dessus. L’avantage est que cette méthode est gratuite et le carton est 100% biodégradable.

8.) L’Huile de coude : C’est la méthode traditionnelle la plus physique et sans doute la moins néfaste. Il s’agit de désherber avec en utilisant des outils et des méthodes manuelles. Pour toutes ces techniques, veillez à bien retirer la racine entièrement, afin de s’assurer que l’adventice ne repoussera pas.

9.) Les plantes herbicides : Certaines plantes nettoyantes ont également fait leur preuves, c’est le cas des végétaux de la famille des tagètes, toxiques pour le liseron. De manière préventive, essayez l’œillet d’Inde, ou Tagetes patula ou encore la Tagetes nématicides, une plante dont la racine sécrète des substances herbicides, anti-chiendent et anti-nématodes. Implantez également des plantes couvre-sol dans les massifs, elles permettent de limiter le développement des plantes adventices.

10.) Le thermique : Le traitement à la lance thermique ou à la vapeur bouillante sont aussi des alternatives efficaces mais elles altèrent les caractéristiques chimiques et physiques du sol, ainsi que son pH, elle est donc à éviter.

Quoi qu’il en soit n’utilisez jamais de désherbant chimique pour en venir à bout. Les herbicides du genre Roundup à base de glyphosate font bien plus de mal que de bien à votre jardin. Laisser un petit commentaire, pour nous dire ce que vous en pensez et vos méthodes pour éliminer ou limiter le développement des plantes adventices. Je vous invite également à lire l’article suivant : Le plaidoyer d’une mauvaise herbe !

6 Commentaires

  1. Bonjour, merci pour cet article complet et clair. Personnellement j’utilise le carton, les feuilles, les couvre-sols et le paillage. Je n’ai jamais essayé le vinaigre mais j’ai très envie de l’essayer dès demain après avoir lu l’article. J’ai trouvé le désherbage thermique insatisfaisant, il fallait sans arrêt repasser pour que cela soit net. Ce qui a été le plus efficace, c’est ma décision de changer mon regard sur les « mauvaises herbes » et je m’en porte tellement mieux ! Mon voisinage, très traditionnel, me regarde d’un œil surpris, mais tant pis, il souffle sur mon jardin comme un vent de liberté et de nature sauvage, et ça c’est incroyablement réjouissant.

  2. bonjour, comment se fait-il que l’action thermique altère le pH du sol, alors que pulvériser du vinaigre est neutre ? Merci de vos éclaircissements…

  3. Bonjour, je dois désherber une bonne partie de mon paddock. Puisqu’il y a des chevaux, en aucun temps je veux utiliser un produit chimique. Qu,est-ce que vous me suggérez? En vous remerciant à l’avance de vos conseils. Super page web. Beaucoup d’info.

Laisser un commentaire