Des “Fruits Défendus” sans modération !

1

Comme nous allons le voir dans cet article, les plantes ne possèdent pas toujours des noms très chastes ou chrétiens. En effet, on trouve dans les coins les plus secrets de certains jardins, des plantes très osées, au nom sensuel, charnel, et parfois même érotique ! Le fruit défendu décrit dans le récit biblique de la Genèse a été présenté, à travers les siècles, comme symbolisant le péché de chair. Voici quelques variétés fruitières non défendues, ne vous privez donc pas de ces merveilleux fruits et consommer les sans modération !

Manger le fruit défendu !
Adam et Ève par Lucas Cranach l’Ancien (1526)

Une figue au nom “délicieux” : La fameuse couille du Pape !

On ne saurait passer sous silence une variété de figue de Provence qui porte le nom délicieux de ‘Couille du Pape’. La légende rapporte qu’en l’An 800, une femme nommée Jeanne se serait fait élire “Papesse” en se grimant en homme. C’est pour cette raison qu’en 1305, lors de l’élection de Clément V, un Pape aux traits efféminés dut s’assoir sur un trône percé. Un Cardinal était chargé de vérifier ses attributs, déclarant en latin devant le concile : “Il en a une belle paire et elles sont bien pendantes comme nos figues”. C’est ainsi que les botanistes ont nommés les figues “Couille du Pape” dès le XIV siècle. Francis Miot, remarquable confiturier et confiseur d’Uzos, près de Pau, en a fait une gourmandise du même nom : la figue est confite, fourrée de pâte d’amende et de noix, aromatisée d’écorces d’orange confite et de rhum.

Couille du Pape
Pour en savoir plus sur la confiture Couille du Pape : www.francis-miot.com

La ‘Téton de Vénus’ et la ‘Grosse mignonne’ : Deux favorites du Roi Soleil !

Louis XIV, le Roi Soleil avait fait de la pêche sa favorite. En effet, il fit cultiver pas moins de 30 variétés de pêches dans son jardin fruitier de Versailles. A cette époque, les variétés avaient bien souvent des noms évocateurs de sensualité féminine, c’était par exemple le cas de la « Belle de Chevreuse », la « Belle de Vitry », la « Grosse mignonne » et la fameuse « Téton de Vénus » ! La pêche ‘Téton de Vénus’ est une ancienne variété à très gros fruit dont la forme se termine par un mamelon parfois courbé, rappelant des seins d’où son nom. Les ‘Tétons de Vénus’ possèdent également une chair très sucrée, juteuse au parfum agréable.

Manger le fruit défendu ! (2)
Le pêcher ‘Tétons de Vénus’ (Prunus persica ‘Têton de Venus’)

Connaissez-vous également la poire ‘Cuisse de Dame’ ? C’était une variété précoce déjà présente et cultivée vers 1600 dans les jardins de Louis XIV ! Cette variété à forme allongée de couleur rouge et jaune et juteuse et très sucrée.

Enfin, si vous vous sentez coupable, après avoir croquer dans ces “fruits défendus”, sachez qu’il existe des variétés fruitières qui vous repentirons de tout vos péchés, tel que le poirier ‘Bon Chrétien’ ou encore le poirier ‘Paradis’ !

1 Commentaire

Laisser un commentaire