Cultiver un potager à l’ombre, c’est possible !

0

Il n’est pas toujours possible de choisir l’emplacement de son potager et par conséquent l’exposition au soleil de son lopin de terre ! Si de nombreux légumes nécessitent un minimum de 5 à 6 heures de soleil par jour, sachez que de nombreuses autres plantes potagères s’accommodent tout à fait d’une exposition moins ensoleillée et même ombragée ! Voici quelques conseils pour avoir un potager productif, même à l’ombre.

Devenez un Super Jardinier de l’ombre !

Il serait dommage de renoncer à vos envies de potager quand on sait que de nombreux légumes, petits fruits, plantes condimentaires et aromatiques s’y plairont aisément. Même dans les “pires” conditions d’ensoleillement, moins de 3h par jour, il est possible d’envisager des cultures !

Les légumes-feuilles notamment supportent plutôt bien les expositions ombragées : mâche, asperge, blette à couper, céleri à côtes, chou frisé, cresson alénois, épinard, laitues, poireaux. Côté légumes racines, radis, raifort, topinambour, carotte de conservation peuvent également être cultivés à la mi-ombre. La betterave et le navet pourront pousser à la mi-ombre, la taille des légumes risquant toutefois d’être réduite. Les plantes de la famille des Alliacées comme l’ail, l’oignon, l’échalote réussissent bien également.

Généralement, les légumes fruits ont besoin de beaucoup de soleil pour produire. Cependant les haricots semblent faire exception à la règle. Vous pourrez tenter la plantation de courgettes, en veillant à ne pas planter trop serrées : un plant par m² seulement. Même si une situation ombragée ne permet pas de planter des tomates à gros fruits, vous avez la possibilité de cultiver des tomates de petit calibre, de type cerise, ou précoce. Oubliez en revanche les aubergines, les poivrons et les melons, qui demandent le plein soleil…

Les plantes aromatiques sont également de la partie avec le cerfeuil, la ciboulette, la ciboule de chine, la livèche, la menthe, l’oseille ou encore le persil. Étant des plantes de sous-bois, les petites plantes fruitières comme les fraisiers, les framboisiers, les mûriers se plaisent aussi très bien en exposition ombragée.

Faites de l’ombre votre meilleur allié !

On n’y pense pas forcément, mais un potager ombragé demande beaucoup moins d’eau d’arrosage qu’un potager ensoleillé, c’est un véritable point fort surtout en été C’est donc forcément moins de temps, d’énergie et d’eau gaspillés et ça c’est génial ! Veillez cependant à ne pas trop arroser pour éviter que vos plantations ne pourrissent ou développent des maladies liées à un excès d’eau.

Enfin, durant la saison hivernale, les potagers à l’ombre sont parfois encore plus lumineux, lorsque les arbres alentours ont perdu leurs feuilles. C’est donc souvent en hiver et au début du printemps qu’on récolte le plus dans cette situation ! Profitez de ce paramètre pour privilégier les semis et les plantations de légumes d’automne et d’hiver.

La blette, un légume-feuille incontournable des potagers ombragés !

Vous avez aimé cet article ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog Alsagarden :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une fois par mois !

Partager
Article précédentQuel paillage choisir pour mon potager ?
Jardinier-paysagiste et géographe de formation, je suis passionné par le monde végétal et ses innombrables curiosités. Fondateur du blog Alsagarden et militant d'un jardinage en accord avec la Nature, je suis aussi un jardinier alsacien, fervent défenseur des variétés anciennes, libres et reproductibles.

Laisser un commentaire