Les potagers illégaux prolifèrent au Portugal

9

Depuis quelques années, des milliers de “jardins potagers illégaux” prolifèrent un peu partout dans Lisbonne et sa banlieue. Ces potagers clandestins, conséquence de la crise économique sont devenus une véritable agriculture de subsistance qui permet aux portugais, notamment aux chômeurs et aux retraités de faire de conséquentes économies quotidiennes. Installés dans les terrains vagues, les friches et aux bords des autoroutes, ces « jardins sauvages » sont devenus une partie intégrante du paysage de la ville. La municipalité et la police considèrent cependant que cette situation n’est pas sans risque et que ces potagers représentent un danger !

potager illégal
Une “potager clandestin” dans la banlieues de Lisbonne.

Portugal : Survivre grâce au potager !

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite à regarder ce reportage ARTE de Marie Charlotte Duluc, Joseph Gordillo et Olivier Blanc qui explique de manière synthétique l’ensemble des enjeux et des problématiques liés à ces jardins familiaux qui seraient aujourd’hui déjà près de 70.000 !

9 Commentaires

  1. Comment peut-on appeler cela des potagers illégaux alors que ces jardiniers ne font que se nourrir ? Bon d’accord cela veut dire que les lobbies agro-alimentaires on un manque à gagner mais la terre appartient à personnes sinon à celui qui la soigne, la bichonne et que celui qui la travaille puisse en tirer un bénéfice de son labeur !

  2. Les friches sont souvent souillées par des métaux lourds, des hydrocarbures, c’est peut-être là qu’est le danger. Les remblais d’autoroute en contiennent aussi, dans le tas, il doit y avoir des terrains vagues quand même assez sains.

Laisser un commentaire