Les bonnes graines : Test de germination, mode d’emploi !

0

Nombreux sont les jardiniers qui récoltent et conservent d’années en années leurs propres semences. Le stockage est cependant délicat, même si vous avez pris toutes les précautions pour les stocker dans les meilleurs conditions (au frais, à l’abri de la chaleur et de l’humidité), les graines se comportent différemment selon les espèces et n’ont pas les mêmes durées germinatives ! Parfois oubliées plusieurs années dans votre grainothèque personnelle, vous vous demandez si vos graines sont encore bonnes à être semé ? Votre interrogation est légitime puisqu’il serait dommage de les semer si leur germination est vouée à l’échec… vous allez perdre un temps précieux sur votre calendrier de semis ! Alors comment procéder pour vérifier la capacité de vos graines à germer ?

Les différents tests de germination !

Le test de germination le plus populaire chez les jardiniers amateurs consiste à verser les graines dans un récipient rempli d’eau. Celles qui coulent sont encore bonnes à semer et celles qui restent en surface sont bonnes à jeter ! Cependant ce test possède quelques bémols puisque certaines graines flottent naturellement, et que cette technique est difficilement applicable pour les petites graines. Ainsi, il est préférable de faire un véritable test de germination !

Test de germination dans du papier essuie-tout !

Le plus simple est de faire un test de germination d’un échantillon de graines dans du papier essuie-tout.  Commencez par imbiber d’eau (sans détremper) vos feuilles de papier essuie-tout. Placez-les dans un récipient plat puis déposez vos graines en veillant à bien noter leur nom. Il ne vous reste plus qu’à couvrir avec une seconde feuille de papier absorbant et de gardez le papier légèrement humide. Très rapidement, vous verrez si une germination s’engage ou pas. Si aucune graine ne germe, c’est très clair le taux de germination est nul. Conclusion, vous pouvez directement jeter le lot périmé ou mal conservé à la poubelle. Si la moitié des graines germent, le taux de germination est alors de 50%. Au moment de semer, mettez deux graines dans le même trou au lieu d’une par exemple.

Des exceptions à prendre en compte pour certaines graines !

Lors d’un semis ou d’un test de germination, certaines graines doivent être placées à une température relativement chaude, de l’ordre de 22-25°C minimum, comme dans leur milieu d’origine. C’est par exemple le cas des plantes tropicales, comme les tomates, les piments, les poivrons et les aubergines par exemple.

De nombreuses graines, notamment celles issues de plantes des régions tempérées ont besoin d’une période de dormance (ou stratification), c’est à dire un temps de stockage au froid, qui peut se faire de manière artificielle par un passage au réfrigérateur durant quelques jours ou quelques semaines, préalablement au semis.

Enfin, d’autres graines se protègent naturellement avec une sorte de coque, ou pellicule qui empêche leur germination. Elles doivent donc être mises à tremper dans de l’eau pour supprimer cette protection, d’autres ont besoin d’un temps de maturation plus long de quelques mois.

Au moment du semis, il est donc important de connaître les spécificités de l’espèce que vous souhaitez semer, renseignez-vous préalablement.


Vous avez aimé cet article sur les tests de germination ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

 

Laisser un commentaire