L’eau de Saule : Hormone de bouturage naturelle !

25
27507
Eau de saule maison - Source : ASBL Aromatisezvous.blogspot.fr

Pour faire des boutures, beaucoup de jardiniers utilisent de l’hormone de bouturage de synthèse afin de favoriser l’émission et la croissance des racines. Mais, il faut savoir qu’il existe une méthode naturelle alternative et tout aussi efficace qui vous permettra aisément de fabriquer vous-même votre propre hormone de bouturage grâce à des branches de saule !

Qu’est-ce que l’eau de saule exactement ?

C’est une décoction faite à partir des rameaux de saule, permettant tout comme l’auxine de faciliter le bouturage des végétaux et de favoriser la rhizogenèse. Comme vous le savez sans doute, les saules possèdent une grande facilité à s’enraciner. Une bouture peut être prélevée à n’importe quelle période de l’année, une fois plongée dans de l’eau, elle produira de nouvelles racines en à peine quelques jours et cela sans hormone de bouturage.

Cette capacité est du à un produit qu’on trouve naturellement dans l’écorce des saules, l’acide acétylsalicylique qui est un dérivé de l’acide salicylique. En effet, l’acide salicylique empêche l’assèchement de la plante et lui permet de guérir en produisant de nouvelles racines.

eau de saule
Boutures de géraniums – Source : Martin Fischer

L’eau de saule : Une solution économique et écologique !

Pour fabriquer votre hormone de bouturage naturelle, c’est-à-dire l’eau de saule, il vous faut simplement récolter quelques petites branches de saule, peu importe la variété puisque l’ensemble des saules possèdent les mêmes propriétés. On peut la fabriquer cette hormone de bouturage naturelle en écrasant quelques rameaux de saule qu’on laisse tremper pendant 24 heures dans de l’eau. On récupère cette eau et comme à votre habitude pour faire vos boutures, trempez et plantez !

Mais la meilleure recette de fabrication consiste à plonger quelques grosses boutures de saule (peu importe l’espèce) dans une bassine d’eau pendant 2 à 3 semaines. On obtient ainsi plein de boutures de saule prêtes à être replantées et surtout un liquide restant dans la bassine ressemblant à une sorte de gel laissant des résidus glissants sur les doigts. Les parties du saule qui étaient sous l’eau semblent également être enduits d’un gel transparent. Eh bien, c’est ce liquide un peu visqueux qui permet de faciliter le bouturage ou encore le marcottage des plantes. Il suffit d’appliquer ce liquide à la base de vos boutures. Par ailleurs, c’est cette technique qui était utilisée avant la commercialisation de l’hormone de bouturage de synthèse !

La « puissance » de l’eau de saule dépendra évidemment de la concentration en acide salicylique du gel obtenu. Celle-ci dépendante elle-même du nombre et de l’épaisseur des boutures de saule utilisées ainsi que du volume d’eau dans lequel on les aura plongé. Attention, l’eau de saule n’est toutefois pas un produit miracle (pas plus que l’hormone de bouturage de synthèse) ! Elle permettra de faciliter le bouturage à la condition que tout ceux-ci soient réalisés selon les « règles de l’art ».

salix
L’eau de saule, une aide au bouturage 100% naturelle.

L’eau de saule est donc une aide au bouturage tout à fait naturelle, économique et tout aussi efficace que l’hormone de bouturage que l’on trouve dans le commerce. N’hésitez pas à laisser un commentaire, afin d’apporter des compléments d’informations ou de témoigner de l’utilisation de cette méthode de bouturage.


Vous avez aimé cet article ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog Alsagarden :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

25 Commentaires

    • Oui c’est ta dire le saule marsault est le
      Saule pleureur ! Le nom scientifique est Salix Caprea tout genre de Salix (saule) est parfait pour créer cette eau temps que tu reste dans la même famille 😉 car la famille des Salix est c’elle qui produit le plus d’Acide Salicylique !

  1. Je vais essayer aussi. D’autre part, je vais essayer aussi les boutures de saules tortueux, je pensais que les racines se formaient au printemps ou en automne.

  2. Si la substance chimique est l’acide acethylsalycilique…ce n’est que de la bête aspirine…. que l’on achete chez le pharmacien pour mal de tête…….

    • Tout simplement de l’aspirine naturel et le blé contient également un booster racinaire qui en association avec d’autres plantes peu aider a la germination.

  3. Bonjour, j’ai essayé mais cela n’a pas fonctionné je n’ai obtenu que de l’eau marron. Comment faire pour obtenir cette fameuse gélatine ? Y-a-t il une temperature conseillée ?

  4. […] Il est conseillé d’employer une hormone de bouturage afin de favoriser la reprise de boutures. Beaucoup de jardiniers utilisent de l’hormone de bouturage de synthèse afin de favoriser l’émission et la croissance des racines. Mais, il faut savoir qu’il existe une méthode naturelle alternative et tout aussi efficace qui vous permettra aisément de fabriquer vous-même votre propre hormone de bouturage grâce à des branches de saule, je vous invite à lire cet article : L’eau de Saule : Hormone de bouturage naturelle ! […]

    • Il ne s’agit pas d’une décoction. Faire une décoction c’est faire bouillir la plante dans l’eau pour en extraire certaines substances. Ici il faut faire tremper simplement les branches de saule pendant 2 à 3 semaines dans de l’eau (sans sel et sans chlore de préférence pour ne pas inhiber le principe vital, l’eau de pluie ou une eau de source).

  5. Bonjour, est ce qu’un hiver, genre un hiver québecois, sera-il possible de faire cette fameuse eau de saule ? *Ce n’est pas un décoction mais une macération je crois. Si je ne me trompe pas, on fait bouillir les plante lorsqu’on fait une décoction.

  6. Merci pour l’info est ce que cela pourrais marche a plantations qui ne parvienne pas a prendre force dans le sol tel que quelque plante de choux

Laisser un commentaire