Le Yarn Bombing : L’art de tricoter la ville et les arbres !

1

Connaissez-vous le “Yarn bombing” ? Aussi appelé “tricot-graffiti ou encore “tricot urbain”, c’est une nouvelle forme d’art qui utilise le tricot, le crochet, ou d’autres techniques utilisant du fil pour embellir la ville. Né en 2005 aux États-Unis à l’initiative de Magda Sayeg, la pratique s’est ensuite largement diffusée, notamment en Europe.

Transformer l’ordinaire en extraordinaire !

Le “Yarn bombing” investit la rue en utilisant et en recouvrant le mobilier urbain de fil : bancs, escaliers, ponts, mais aussi des éléments de paysage naturel comme les troncs d’arbre, ainsi que les sculptures dans les places ou les jardins. Cette pratique artistique permet de donner une touche surprenante aux paysages urbains, en transformant l’ordinaire en extraordinaire !

Un arbre tricoté (États-Unis) - Source : Galleryhip.com
Un arbre tricoté (Santa Barbara, États-Unis) – Source : Galleryhip.com

Quels sont les objectifs du Yarn bombing ?

L’un des objectifs est d’habiller les lieux publics en les rendant moins impersonnels, en les humanisant et en suscitant la réaction des passants. Dans certains pays, notamment les États-Unis, le yarn bombing sauvage reste une pratique illégale. En Europe, c’est à Londres qu’a eu lieu la première aventure de tricot collectif, appelée « Knit the City » (« Tricote la ville »), depuis on note de nombreuses actions similaires un peu partout dans le monde.

Yarn bombing à Buenos Aires en Argentine - Licia Santuz - Source : Buenosairesstreetart.com
Yarn bombing à Buenos Aires en Argentine – Licia Santuz – Source : Buenosairesstreetart.com

Preuve de cette tendance, depuis juin 2015, le terme « yarn-bombing » est présent dans l’English Oxford Dictionary avec la définition suivante : « The action or practice of covering or decorating public objects or monuments with colourful knitted or crocheted items and motifs, as a form of street art. ; an instance of this. Also : street art consisting of objects civered or decorated this way ». Et vous, que pensez-vous de cette démarche artistique ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire !

1 Commentaire

Laisser un commentaire