Le Potager d’un curieux : Plantes comestibles, peu connues ou inconnues !

Réduite à ses seules productions naturelles, la France n’aurait, pour ainsi dire, pas de légumes. C’est face à ce constat déroutant qu’Auguste Pailleux, passionné de jardinage, et Désiré Bois, professeur au Muséum national d’histoire naturelle, décident d’entreprendre l’écriture de l’ouvrage « Le potager d’un curieux: Histoire, culture et usages de 250 plantes comestibles, peu connues ou inconnues », publié en 1885. Véritable succès, ce livre sera réédité en 1892 puis en 1899…et ces dernières années, il a une nouvelle fois fait l’objet d’une nouvelle réédition moderne qui contient les textes et gravures de la première édition.

Un livre référence pour tous les jardiniers curieux !

Auguste Pailleux et Désiré Bois s’étaient lancés dans le projet faramineux de dénicher, cultiver, préparer et goûter les légumes venus des quatre coins du monde. De la morelles des cannibales, à la capucine tubéreuse en passant par la moustache de Barbade, leur ouvrage nous entraîne au cœur des expérimentations de cultures entreprises par ces deux passionnés de cucurbitacées et d’ombellifères. Cet ouvrage de référence, répertorie les légumes oubliés cultivés par ces deux passionnés, accompagnés de leurs gravures.

Cet ouvrage, paru a l’origine en 1885, est le bilan aussi complet que possible des connaissances des plantes exotiques a la fin du 19e siècle. Contenant les détails d’une centaine de plantes peu communs dans les jardins de l’époque. Avec une description rigoureuse de chaque espèce, ses origines, son usage et sa culture, ce livre contient une mine d’informations dont la plupart est toujours utile et pratique aujourd’hui. Je le recommande fortement a tout jardinier jardiniers curieux !

« Le potager d’un curieux: Histoire, culture et usages de 250 plantes comestibles, peu connues ou inconnues », 1885.

A propos des auteurs : Désiré Blois et Auguste Pailleux !

Bien qu’animés par la même passion pour le jardinage et les curiosités végétales, Désiré Blois et Auguste Pailleux ont cependant des profils bien différents : le premier botaniste et agronome a été président de la Société botanique de France, alors que le second était un industriel qui a profité de sa retraite pour se dédier à sa passion du jardinage dans la ville de Crosne.

>>> Nicolas Auguste Paillieux dit Auguste Paillieux (10 septembre 1812 – 8 février 1898) est un industriel parisien qui fît prospérer une fabrique de tulles brodés et de broderies. Il se retira des affaires en 1871 pour s’installer à Crosne, en alternance avec Paris, pour s’y consacrer à sa passion du jardinage. Retiré des affaires, Auguste veut tout de même se rendre utile à la société en entreprenant des cultures expérimentales de plantes peu connues mais pouvant avoir des propriétés alimentaires intéressantes. En 1875, Auguste Paillieux devient membre de la Société Nationale d’Acclimatation. En 1876, il présente à cette société, les résultats des travaux expérimentaux qu’il a entrepris, après son arrivée à Crosne, sur la culture du souchet comestible; et c’est à cette occasion qu’il fait la connaissance de Désiré Bois, qu’il considéra très vite comme ami.

>>> Désiré Georges Jean Marie Bois, dit Désiré Bois (9 octobre 1856 – 2 février 1946) est un botaniste, horticulteur et agronome français. De 1920 à 1932, il était directeur et professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris. Il était également président de la Société botanique de France, en 1920, puis lors d’un second mandat en 1931. Il sera élu membre de l’Académie des sciences coloniales en 1925, nommé Chevalier de la Légion d’honneur en 1902 et promu officier en 1932. Il est aussi l’auteur de “La récolte et l’expédition des graines & des plantes vivantes” (Paris, Les fils d’Émile Deyrolle) ou encore “Les plantes alimentaires chez tous les peuples et à travers les âges” (Paris, Paul Lechevallier, ).

DÉCOUVREZ D’AUTRES OUVRAGES SUR LE JARDINAGE


Vous avez aimé cette invitation à la lecture ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

2 Commentaires

  1. Le livre datant de 1885, on peut supposer qu’il fait partie du domaine public. C’est fort gentil de vouloir faire profiter les maisons d’édition, mais ici c’est pas comme si l’auteur allait encore en toucher un pourcentage. Donc, pourquoi pas un lien vers un scan du manuel, qui donnerait une vraie idée du contenu, et ceux qui accrochent et le désirent au format papier n’ont alors qu’à le commander ? Voili voilo http://www.archive.org/download/b24851395/b24851395.pdf

Laisser un commentaire