La première fleur cultivée dans l’espace a éclos !

0
SpaceFlower out in the sun for the first time - 17 Janvier 2016 / Source : Twitter @StationCDRKelly

L’astronaute Scott Kelly a annoncé samedi dernier (le 16 janvier 2016) sur Twitter la bonne nouvelle : une Zinnia a fleuri dans la Station spatiale internationale. Une petite victoire pour un jardinier terrien, mais une grande victoire pour les astronautes puisque elle aidera les scientifiques à apprendre comment faire pousser des fruits et des légumes frais dans le but de faire des expéditions plus longues et plus lointaines dans l’espace.

“C’est la première fois qu’une fleur plantée par un être humain voit le jour dans l’espace” !

La plante en question est une Zinnia d’une variété choisie pour son cycle de croissance long, permettant aux chercheurs de mesurer l’évolution de la floraison et de soigner d’éventuelles moisissures, mais également parce qu’elle «permet de comprendre comment les plantes fleurissent et grandissent dans un contexte de microgravité», explique la Nasa sur son site. Si, en juillet 2015, l’équipage de l’ISS avait déjà réussi à faire pousser de la laitue dans l’espace, la croissance d’une plante à fleur est bien plus difficile que la pousse d’une plante végétative, comme la laitue. «L’éclairage et d’autres paramètres environnementaux, tels le manque de soleil et de gravité, sont plus dommageables», explique Masa Gioia, du Centre spatial Kennedy. Avec cette expérience réussie, les chercheurs espèrent obtenir des données sur les ramifications des racines en apesanteur, évaluer l’impact du pollen dégagé par les fleurs sur les systèmes d’aération et enfin évaluer un éventuel effet positif sur le moral de l’équipage.

Our plants aren't looking too good. Would be a problem on Mars - 27 décembre 2015 / Source : Twitter @StationCDRKelly
Les plants de Zinnia en cours de croissance, le 27 décembre 2015 – Source : Twitter @StationCDRKelly

Le prélude à des expéditions plus lointaines dans l’espace !

L’équipe du projet Veggie, qui encadre les tentatives du culture dans l’espace, mesure la portée de cette victoire scientifique. «Ces plantes sont très fragiles, donc cela a été compliqué de réussir à les faire pousser, ce qui en fait un bon précurseur du plan de tomates», explique Trent Smith, manager du Veggie Project. Le choix d’une plante fragile permet ainsi chercheurs de passer rapidement à l’étape suivante: parvenir à faire pousser des plans de tomates naines à bord de la station spatiale internationale d’ici à 2018. Cela serait peut-être le prélude à des expéditions plus longues et plus lointaines dans l’espace.

Source : Zinnias from Space ! NASA Studies the Multiple Benefits of Gardening.

Laisser un commentaire