La Consoude, une plante indispensable aux permaculteurs !

La Consoude est une plante aux mille vertus connue et cultivée depuis l’antiquité. A la fois médicinale, ornementale et utile, cette plante herbacée vivace appartenant à la famille des Boraginacées est aujourd’hui très utilisée en permaculture. Elle permet notamment de s’affranchir de l’engrais chimique, car elle est capable de récupérer gratuitement les précieux nutriments du sol grâce à ses profondes racines. De plus, la consoude est une plante à haut potentiel nectarifère, sa floraison s’étalant de mai à octobre profite donc aux bourdons, aux abeilles et aux autres insectes pollinisateurs.

La Consoude, une plante indispensable

Comment utiliser la consoude au jardin potager ?

La consoude est une plante vraiment très utile pour tous les adeptes du jardin au naturel et de la permaculture. Il existe de nombreuses utilisations de cette plante-engrais au jardin, mais c’est surtout pour la potasse que l’effet-consoude est le plus efficace !

-> Au pied de vos plantes : C’est ce qui en fait un excellent engrais pour les pommes de terre, les courges et les tomates. Déposez simplement quelques poignées de feuilles fraîches au pied de vos plantes, en se décomposant la consoude restitue ses éléments nutritifs bénéfiques aux autres végétaux. Il est aussi possible de planter directement de la consoude autour des arbres fruitiers

-> Lors de semis et plantations : Disposez directement les tiges et les feuilles de la consoude, séchées durant 48 heures, dans le sillon de plantation. Sa richesse en allantoïne, qui favorise la multiplication des cellules, stimule la vie microbienne du sol, facilite la levée des semis et favorise la croissance des feuilles.

-> Dans le compost : En effet, vous pouvez également glisser de la consoude dans le compost, la consoude aura un effet activateur ! D’ailleurs, la consoude fanée est aussi appelée “instant compost”, car son rapport carbone-azote est celui d’un compost bien décomposé.

Mais la consoude fait également un excellent purin : Il est obtenu par macération dans de l’eau, puis fermentation. Les substances actives y sont concentrées. Pour éviter que le liquide se putréfie, vous devrez le filtrer. Comme tous les purins, celui de consoude se conserve dans une bouteille ou dans un récipient en matière plastique fermé hermétiquement, durant plusieurs mois, à l’obscurité et à environ 12°C. L’extrait fermenté, obtenu à partir de 1 kg de plante macérée pendant 2 à 4 semaines dans 10 litres d’eau, est dilué à 10 % (c’est-à-dire 1 part de purin pour 9 parts d’eau) lorsqu’il est versé au pied des plantes en tant qu’engrais, ou en tant qu’activateur de compost. Pour le pulvériser sur le feuillage des plantes pour les protéger des pucerons et parasite, il convient de dilué à 5%. Le purin de consoude peut être utilisé sur toutes les plantes du jardin, mais réussit particulièrement aux légumes-fruits.

Le purin de consoude associé au purin d’ortie et de prêle permet de renforcer encore d’avantage l’efficacité du mélange. Enfin si vous souhaitez cultiver la consoude dans votre jardin, sachez que le semis est très facile. Pour vous procurer des graines, suivez le lien : Graines de Consoude (Symphytum officinale).

3 Commentaires

Laisser un commentaire