Jardinage : Comment bien nourrir le sol de son jardin ?

0

Avoir un sol riche et vivant est l’une des clefs pour avoir des plantes bien nourries et en bonne santé. Ainsi il convient d’apporter à votre terre des amendements biologiques, des engrais verts ou organiques pour améliorer sa fertilité.

Le compost de jardin :

Simple, économique et écologique, faire son compost devient très vite un geste du quotidien qui vous permettra d’apporter des éléments nutritifs à vos plante et permettra de booster l’activité biologique du sol. Au jardin, il sert à fertiliser les plates-bandes, les arbres fruitiers et le potager. Son usage améliore la structure des sols grâce à sa richesse en matière organique, ainsi que la biodisponibilité en éléments nutritifs (azote, phosphore, potasse). Il peut également être utilisé comme terreau pour les plantes en pot.

Le paillage organique :

Il permet de limiter l’évaporation, limiter la pousse des plantes adventices et de fertiliser le sol. Il vaut mieux choisir un paillage organique, de type paille, éclats de bois, BRF (Bois Raméal Fragmenté), tontes de gazon séchées ou feuilles mortes, compost, qui présente des avantages économiques, écologiques et parfois esthétiques. En se décomposant, il va nourrir le sol et l’enrichir en matière organique, ce qui augmente sa capacité de rétention d’eau.

Le fumier d’animaux :

Il est issu des excréments des animaux de ferme. L’urine est la principale source nutritive, riche en potassium et en azote. Sa fertilité est très élevée. C’est pourquoi, il faut l’utiliser en petite quantité ! Choisissez de préférence un fumier issu d’une exploitation agricole biologique.

Les engrais verts :

Ce sont des plantes intermédiaires entre deux culture et qui permettent d’améliorer la fertilité des sols. Ils puisent profondément dans le sol des éléments fertilisants qui seront libérer après leur décomposition, c’est par exemple le cas de la moutarde et le lupin (famille des Brassicacées) ou encore le seigle (famille des Poacées). Les Fabacées (ou légumineuses) comme la luzerne, la fève, le trèfle présentent aussi un grand intérêt du fait de leur richesse en azote. Ces végétaux ont la capacité de capter via leur racines l’azote de l’air et de les stocker dans leur tissus. Une fois incorporé au sol et décomposé, cet engrais vert permettra de fertilisé le sol pour les cultures suivantes.


Vous avez aimé cet article sur le sol ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

 

Laisser un commentaire