Dans le « Haricot dragon » tout est bon !

Le « Haricot dragon » plus couramment appelé haricot ailé (Psophocarpus tetragonolobus) est une plante tropicale de la famille des Fabacées, originaire de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle est abondamment cultivée dans les zones équatoriales chaudes et humides (Philippines, Indonésie, Inde, Birmanie, Sri Lanka…) et entre dans la composition de nombreux plats traditionnels.

Japanese_Psophocarpus_tetragonolobus
Le « Haricot dragon » (Psophocarpus tetragonolobus).

Cette plante grimpante vivace pouvant atteindre 3 à 4 mètres de haut peut très bien être cultiver comme une plante annuelle en France. Les gousses mesure entre 15 et 25 cm de long et sont munies de quatre ailes proéminentes aux bords dentés courant sur toute la longueur. La peau est cireuse et la chair partiellement translucide chez les jeunes gousses. Quand la gousse est complètement mûre, elle prend une couleur brun cendré et s’ouvre pour libérer les graines. Les grandes fleurs sont bleu pâle. Les graines elles-mêmes ressemblent à celles du soja par leur contenu nutritionnel et ont les mêmes usages. Cette plante est également l’une des meilleures plantes fixatrices d’azote grâce à sa symbiose racinaire avec les bactéries du sol (Rhizobium). Du fait de cette capacité à fixer l’azote de l’air, la plante ne requiert aucun engrais.

Utilisation en cuisine : Cette plante légumineuse a été appelée le « one species supermarket » parce que pratiquement toutes ses parties sont comestibles : Les graines sont utilisées comme légume, mais les autres parties de la plante (feuilles, fleurs, et racines tubéreuses) sont également comestibles. Les jeunes gousses, qui sont la partie de la plante la plus largement consommée, peuvent être récoltées deux à trois mois après le semis. Les fleurs sont souvent utilisées pour colorer le riz et les pâtisseries. Les graines ont un goût qui évoque celui des asperges. Les jeunes feuilles peuvent être cueillies et préparées comme légumes-feuilles, à la manière de l’épinard. Les racines peuvent être préparées comme des légumes-racines, à la manière des pommes de terre, et ont un goût de noisette ; elles sont beaucoup plus riches en protéines que les pommes de terre. Les graines sèches peuvent être transformées en farine ou servir à préparer un ersatz de café. Toutes les parties du pois carré sont une source de vitamine A et d’autres vitamines. Au Cambodge, le « haricot dragon » est traditionnellement utilisé dans la composition de certaines soupes ou sauté avec du porc.

Nos conseils de culture : Le haricot dragon bien que d’origine tropicale peu très bien être cultiver en France, en tant que plante annuelle. Afin de hâter la germination des graines, vous pouvez préalablement au semis faire tremper les graines dans de l’eau durant 12 heures. La germination ainsi que la croissance de la plante est rapide, atteignant une hauteur de quatre mètres en quelques semaines, prévoyez donc un bon support. Étant un plante tropicale, elle demande beaucoup d’eau pour sa croissance.

Au finale, cette plante tropicale surprenante et originale, très facile de culture mérite amplement une place de choix dans votre potager. De plus, ce légume tropical vous permet d’innombrable possibilités de préparation en cuisine. Si vous souhaitez cultiver cette plante chez vous, sachez que nous proposons des graines dans notre boutique, voici le lien : http://www.alsagarden.com/fr/49-psophocarpus-tetragonolobus-haricot-ailé-graines.html

Laisser un commentaire