Comment bien protéger vos plantes du froid ?

0
Protection hivernale d'un bananier avec de la paille et un voile d'hivernage.

Les premières gelées matinales s’annoncent, certaines plantes du jardin ou du balcon peuvent en souffrir. Avant que le froid ne s’installe véritablement, il est donc important de faire le point sur les plantes non rustiques à renter et celles à protéger. Voici quelques conseils et astuces pour avoir des plantes vivantes et resplendissantes à l’arrivée du printemps !

Il existe des plantes qui sont beaucoup plus craintives et fragiles que d’autres, comme les plantes méditerranéennes (olivier, palmier, bougainvillier, bananier…). Il faut donc en prendre soin dès la fin de l’automne. Si vous habitez dans un région aux hivers rigoureux, il est intéressant placer les plantes frileuses et méditerranéennes dans des endroits protégés tels qu’une véranda ou un garage. Quoiqu’il en soit, il est important de vous renseigner quant à la capacité de résistance de vos plantes face au froid.

Le voile d’hivernage, une protection pour les plantes frileuses !

Le voile d’hivernage est une réelle protection contre les agressions de l’hiver. Très léger, perméable à l’air et à l’eau, il laisse tout de même passer la lumière pour le bien-être de la plante.  Le voile d’hivernage se place facilement sur le tronc et les feuilles des plantes frileuses pour une protection optimale. Il peut ensuite être retiré au printemps lorsque les gelées sont passées. En revanche, le voile d’hivernage n’assure pas une protection suffisante pour les plantes non rustiques. Le voile d’hivernage ne vous fera gagner que quelques degrés. Par exemple, un agrume qui résiste à une température de -5°C sans voile résistera avec un voile d’hivernage à une température de -8°C.

 — ACHETER DES HOUSSES D’HIVERNAGE POUR PLANTES — 

Voile d'hivernage pour plantes et arbustes sensibles.
Voiles d’hivernage pour plantes et arbustes sensibles.

Le paillage, une couche protectrice !

Pailler son sol peut être avantageux toute l’année, mais cette technique est particulièrement profitable en hiver lorsqu’il s’agit de protéger votre potager, ou un massif de plantes vivaces. Celui-ci se met en place au milieu de l’automne, juste avant que le froid n’arrive. Les écorces de bois broyées, les feuilles mortes, la paille, le compost, le paillis de lin, peuvent constituer un très bon paillage. Grâce à cette couche protectrice placée sur le sol, les gelées n’atteindront pas les racines et les souches de vos plantations et celles-ci seront protégées durant toute la période hivernale. De plus, les paillis végétaux ont l’avantage d’être également de bons fertilisants.

La protection des plantes en pot !

Tout d’abord, rentrez les plantes les plus frileuses cultivées en pot dans un local maintenu hors gel, frais (environ 10°C), aéré et bien éclairé. Pour leur éviter un choc thermique, rentrez-les avant les premiers froids, lorsque l’écart entre les températures extérieures et inférieures est faible.

Si vous n’avez pas de véranda ou autre abri où les rentrer, mieux vaut protéger le contenant du froid, de manière à protéger les racines de la plante qu’il contient en l’enveloppant dans du plastique à bulles, du papier journal ou encore des plaques de polystyrènes. Mettez-les dans un coin à l’abri des vents froids d’est et du nord et surélevez également les pots pour qu’ils ne soient pas en contact direct avec le froid du sol. Enfin, recouvrez de préférence les plantes d’un voile d’hivernage.

Laisser un commentaire