Araujia sericifera : Portrait d’une plante tueuse d’insectes

0

L’araujia porte-soie (Araujia sericifera) est une liane de la famille des Apocynacées, originaire d’Amérique du Sud. Cette espèce utilisée comme plante grimpante ornementale s’est diffusée dans l’ensemble des pays à climat tempéré de part sa floraison et son parfum. Cependant, sous cette apparente douceur se cache une “plante cruelle”. En effet, sa fleur fonctionne comme un piège à insectes, sans pour autant être une plante carnivore.

Araujia sericifera, plante cruelle (1)
Papillon de nuit mort d’épuisement – Photographie : Vieil-art ©

Un spectacle macabre au jardin !

Tout au long de l’été ses fleurs parfumées sont visitées entre autre par les papillons de nuit, les moros-sphinx mais aussi par les abeilles. Au fond des petites fleurs en clochette blanches et roses se trouve le piège qui est présent sous forme d’une étroite fente en forme de V par laquelle doit passer la trompe pour atteindre le nectar. Mais, lors du retrait, la trompe du butineur glisse vers la partie resserrée du V et s’y coince. En France, les insectes pollinisateurs piégés meurent la plupart du temps d’épuisement et il n’est pas rare de retrouver au pied de la plante plusieurs dizaines de fleurs fanées contenant un insecte mort. D’ailleurs ont remarque souvent que certaines araignées s’installent à proximité des fleurs de l’Araujia sericifera afin d’achever ces proies faciles !

Araujia sericifera, plante cruelle (3)
Spectacle macabre – Photographie : Vieil-art ©

Un système adapté, mais pas chez nous !

Ce système de piège est enfaîte tout à fait adapté à son milieu d’origine puisque les espèces tropicales plus « musclées » que nos petits papillons de nuits et abeilles provoquent suffisamment de remue-ménage pour que deux petits sacs de pollen (ou pollinies) se fixent sur leur trompe ou leur corps pour être emportés au loin. C’est tout simplement une stratégie de la plante en vue de sa multiplication ! Il est tentant d’avoir cette magnifique plante grimpante au jardin. Cependant, je vous invite à ne pas planter cette espèce cruelle envers nos insectes indigènes ! Il en va de la survie des abeilles, des papillons et autres pollinisateurs.

Araujia sericifera, plante cruelle (4)
Une plante piège pour nos butineurs – Photographie : Vieil-art ©

Pour voir d’autres photographies de cette plante cruelle, je vous invite à vous rendre sur mon blog photo, cliquez-ici : http://vieil-art.bis.over-blog.com

Laisser un commentaire