Les plantes tinctoriales nous en font voir de toutes les couleurs

0
1190

On connaît tous les plantes pour leur usage alimentaire, décoratif… Certains commencent même à connaître leur usage médicinal, cosmétique…Cependant, on parle beaucoup moins de leur usage textile, et encore moins de leur usage tinctorial !

Qu’est ce qu’une plante tinctoriale ?

Les plantes tinctoriales sont des plantes contenant certains composés qui vont avoir la capacité, à leur contact, de teinter, colorer un support. Ces pigments peuvent se trouver dans différentes parties d’une plante. Pour les isoler, on va procéder à une extraction par broyage ou décoction, avec des sels ou des solvants. Les substances colorées obtenues vont s’appliquer dans divers domaines : peintures, colorants alimentaires, cosmétiques, et bien entendu dans le domaine du textile. Forte de sa diversité, la nature nous offre une palette de couleur quasi illimitée.

Une belle palette de plantes tinctoriales – Photo : Caroline Séguin

Quelques exemples de plantes utilisées pour leurs pigments !

Une des plantes tinctoriales les plus connues est la garance, pas la voyageuse mais celle des teinturiers (Rubia tinctorum) dont les rhizomes produisent une belle couleur rouge. La garance a ainsi donné son nom au pantalon des soldats français durant la première guerre mondiale. Les fleurs de millepertuis vont également donner des teintes rousses, tout comme le bois de santal, les feuilles de thé et la racine de curcuma. Si vous voulez des tons bleus ou violets, il existe le pastel des teinturiers (Isatis tinctoria), les fruits du mûrier, du raisin et du prunellier. Si vous préférez le vert, il y a les feuilles d’artichaut, les coques d’amandes pour un vert clair et les feuilles de noyer pour un vert plus foncé. Il y a aussi les feuilles de henné, bien connues en cosmétique, qui oscilleront du brun à l’orangé, comme l’écorce de bouleau. Plus surprenant encore, les pelures d’oignons vont donner une pigmentation dans les tons jaunes, verts ou rouges.

Toutes les plantes n’ont pas vocation à être tinctoriales mais on pourrait en citer beaucoup d’autres. Les teintes et surtout la tenue de la couleur dans le temps varient d’une plante à une autre mais aussi en fonction de la méthode choisie pour l’extraction. Il s’agit d’un véritable savoir-faire. Les plantes tinctoriales sont utilisées depuis au moins l’Antiquité mais aujourd’hui les pigments synthétiques les ont bien évidemment fortement remplacées. Toutefois, le métier de teinturier végétal n’a pas dit son dernier mot pour un renouveau dans l’artisanat d’art ou du textile.


Vous avez aimé cet article sur les plantes tinctoriales ?

Alors inscrivez-vous à la newsletter mensuelle du blog des jardiniers curieux :


Recevez toute l'actualité, les conseils de jardinage et les bons plans une à deux fois par mois !

Laisser un commentaire