Le chou Kale, un petit chou plein de promesses !

2
3182

Le Kale est un chou frisé non pommé, très résistant au froid (jusqu’à -15°C) et qui n’est pas attaqué par les chenilles. Personnellement, le kale est un chou que j’ai découvert totalement par hasard lors d’un échange de graines et à la suite d’une erreur dans l’étiquetage. Depuis, il ne quitte plus le potager de Madorre !

Comment cultiver et récolter le Kale ?

Le chou kale est d’une culture très facile. Il existe une multitude de variétés de choux kale telle que le chou frisé Vitessa ou encore le chou kale Westlandse Winter (c’est, personnellement, ce dernier que nous cultivons au potager de Madorre). Le semis s’effectue au printemps, de mi-avril à mi-mai. Il nécessite une température de germination comprise entre 7°C et 20°C (optimal). La levée se fait au bout de 10 jours environ. Il est bon de repiquer le chou frisé, un mois après le semis. Pour récolter et consommer le kale, il vous suffit de cueillir feuille à feuille en fonction des besoins, ce qui est un avantage par rapport au chou pommé, souvent trop volumineux. Sachez que plus il gèle, plus le chou kale sera tendre et délicieux ! Vous pouvez le cuisiner en salade, braisé, en chips, en smoothie, en spaghettis…

chou_Kale (2)

6 Bonnes raisons de consommer du Kale !

Si vous aviez un seul légume à apporter sur une île déserte, ce serait le kale. Ce dernier, avec les autres légumes verts feuillus est un “investissement” nutritif exceptionnel :

  • Une tasse de kale fournit autant de calcium qu’un verre de lait et son calcium s’absorbe deux fois mieux que celui du lait.
  • Ce qui le rend encore plus intéressant est qu’il est une source exceptionnelle de vitamine K, essentielle pour la santé des os.
  • De plus, le kale est fantastique pour les yeux. Derrière sa couleur verte se cache 2 pigments jaunes : la lutéine et la zéaxanthine. Ces 2 phyto-nutriments sont en abondance dans le kale et sont les seuls à se loger au niveau de l’oeil pour améliorer la performance de la vision, protéger de la cataracte et de la dégénérescence oculaire.
  • Une tasse de kale contient autant de bêta-carotène que dans 3 carottes. La bêta-carotène est un anti-oxydant puissant qui protège la peau contre le vieillissement et lui donne un beau teint orangé.
  • Une étude à l’institut de cardiologie de Montréal a démontré que le kale aide à avoir une bonne circulation sanguine dans tout le corps (cerveau, poumons, muscles…).
  • Le kale contient des dizaines de substances anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Il serait également particulièrement protecteur contre certains cancers.

chou_Kale (1)

2 Commentaires

  1. J’ai « une tonne » ha ha… de kale qui pousse dans mon jardin. Merci de m’avoir dit qu’il pouvait attendre jusqu’en octobre, peut-être même jusqu’en novembre, pour que je doive le récolter pour de bon. J’habite dans les Laurentides. Ça m’évitera ainsi d’avoir à en congeler une bonne part. Encore un GROS MERCI. Di

  2. Bonjour, juste pour préciser que mes choux kales ont bien été envahis des chenilles de piérides !!!! dès lors, je les met sous filet anti-insectes , une protection efficace : il n’y a pas plus sain !!!!! ( idem pour les poireaux et carottes car, même côte-à-côte, je n’échappe pas aux vers si je ne mets pas le filet ! Sinon, le kale en effet, est très intéressant car il germe sans problème et pousse toujours . Les pieds sont plus ou moins fournis suivant si l’emplacement est riche ou non mais, de toutes manières, il donne ! Facile donc par-rapport aux pommés qui, chez moi sont envahis de loches et autres limaces… malgré des granulés éco de dernière génération…

Laisser un commentaire